Le bal du solstice – Laure Allard d’Adesky

Titre: Le bal du solstice
Auteur: Laure Allard d’Adesky
Éditeur: Jets d’Encre
Nombre de pages: 50
Quatrième de couvertureLes méchantes sorcières sont vertes de rage : les gentilles sorcières ne les ont pas conviées au bal du solstice qu’elles organisent chaque année ! Fleur D’Égout, Verrue Plantaire, Carabine et leurs amies sont bien décidées à participer à l’évènement, qu’on le veuille ou non. Toutes se réunissent pour mettre au point leur vengeance.
De sa plume malicieuse, Laure Allard-dAdesky concocte un conte pétri d’humour et de tendresse, une potion magique qui appelle à la tolérance et à la fraternité.

On a profité du mercredi après-midi pour découvrir ce conte pour enfants ce qui nous a permis de le lire d’une traite et tant mieux parce que devoir s’arrêter aurait grandement frustré les petits (7 ans et 10 ans pour situer les âges).
Ce n’est pas une histoire très longue, seulement cinquante pages et écrit gros de surcroît, pourtant, il contient quand même pas mal de choses. Le choix de la taille de police rend la lecture idéale pour les 6-8 ans mais en raison de certains termes et des temps utilisés, je dirais plus 8 ans (le petit avec qui on a lu a participé en lisant certains dialogues mais a buté sur certains mots). Le bon côté, c’est qu’on ne prend pas les enfants pour des idiots puisque le vocabulaire utilisé est relativement riche tout en étant parfaitement compréhensible même pour cet âge.

Dans les premières pages, je ne savais pas trop quoi en penser : je me suis demandée où cela allait surtout lorsqu’on ne peut s’empêcher de penser à la Gazette du Sorcier en lisant la Gazette du Crapaud mais ça ne m’a pas arrêté, je savais que ça se serait une bonne lecture puisque j’adore le style de l’auteure; les choses se mettent doucement en place mais les enfants ont de suite été enthousiasmé notamment par les noms amusants des méchantes sorcières : Verrue Plantaire, Fleur D’Égout et bien d’autres. Les deux protagonistes réunissent toutes leurs comparses afin d’échafauder un plan pour se rendre au bal du solstice malgré le fait de ne pas avoir été invitées pour la première fois depuis longtemps.
Elles cherchent alors une explication en s’appuyant sur leurs chères disparues (vilaines sorcières et méchantes belle-mères), cela donne une première occasion pour l’auteure d’évoquer certains contes de fées, heureusement qu’il y en aura d’autres parce que j’ai adoré ça, ça m’a bien fait rire – dommage qu’il n’y en ait pas eu davantage, mais en même temps, ça aurait probablement été trop donc finalement, c’est bien dosé.
Je garderai pour moi le stratagème choisi par ces héroïnes pas comme les autres, cependant, sachez qu’on s’est bien éclaté, surtout quand Carabine lit la liste :  les petiots en ont profité pour échanger leurs impressions. Surtout que c’est également le moment idéal pour intégrer d’autres personnages (elfes de forêt et nains) qui ont certes un rôle minime mais qui nous donne l’opportunité de nous plonger un peu plus loin dans ce monde de sorciers.

Il y a quelques dessins que les loulous ont aimé voir, personnellement je trouve que ça n’a rien ajouté au récit puisqu’il était suffisamment développé et décrit pour qu’on s’en passe.
Bref, on a passé un excellent moment. J’ai adoré cette lecture, mais pas autant que les enfants qui se sont empressés de dessiner sorcières et dragons ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: