Magic 7, tome 3 – Le retour de la bête – Kid Toussaint, Giuseppe Quattrochi & Rosa La Barbera

Titre: Le retour de la bête
Saga: Magic 7, tome 3
Scénariste: Kid Toussaint
Illustrateurs: Giuseppe Quattrochi & Rosa La Barbera
Éditeur: Dupuis
Nombre de pages: 48
Quatrième de couvertureLéo, le spirit, n’a qu’un but : trouver le septième mage ! Grâce aux révélations d’Alice, la devineresse, il sait que c’est quelqu’un qu’il a déjà rencontré et qu’il porte vraisemblablement une tache de naissance comme les six autres.
Alice fait une autre prédiction : l’un des cinq rencontrera l’enchanteur le mercredi suivant. Chacun suit alors ses intuitions et tente de provoquer des rencontres qui semblent totalement fortuites avec son suspect favori.
L’enchanteur, ignorant tout de son pouvoir, laisse de curieuses créatures sur son passage, aidant bien involontairement les six à le trouver. Une course contre la montre est alors lancée, car une terrifiante et gigantesque bête a envahi la ville et détruit tout sur son passage… Et les « Magic 7 » ne pourront livrer leur grand combat que lorsqu’ils seront au complet !

Bonjour,
aujourd’hui, je vous retrouve pour une chronique qui me tient particulièrement à cœur, celle de Magic 7 tome 3, parce que déjà, j’aime beaucoup le scénariste, sans compter que les dessins sont toujours aussi beaux. Ajoutons à cela la participation de Geoffo Panda au storyboard ( histoire de le situer, il s’occupait du Turbomédia chez Marvel entre autre, si ses travaux sur cette BD vous intéressent, vous trouverez ses planches sur Branchés Culture.)

Dans ce troisième tome, nos six héros sont à la recherche du septième comparse, l’enchanteur. Ils doivent le trouver avant l’arrivée de la Bête dans le but d’être assez puissants pour la combattre.
Ils suivent donc les consignes très vagues d’Alice et chacun a son hypothèse sur l’identité de leur dernier compagnon. J’ai trouvé cela sympa, ça permet également au lecteur d’y réfléchir, de chercher les indices, du coup, on ne reste pas passif.
Chaque personnage est déjà posé et on les connaît, pourtant, Kid Toussaint parvient malgré tout à nous surprendre en nous faisant découvrir davantage les secondaires ; ainsi, derrière la brute de l’école se cache un être qui souffre, les pestes de la classe ne sont pas aussi garces que ce qu’on croit – enfin pour l’une et pas forcément celle que l’on pense d’un premier abord -, le martyrisé qu’on prend en pitié n’est pas aussi sympathique que ce qu’on attend de lui lorsqu’on lui tend la main, et j’en passe parce qu’il y en a bien d’autres.
À la fin de ce tome, on réussit à se faire une idée précise de chacun tout en se méfiant parce qu’on a bien compris que les apparences sont souvent trompeuses. Il n’y a que le père de Leo que je suis incapable de juger, je ne suis pas sûre de l’apprécier même s’il nous permet d’en découvrir davantage sur l’origine des 7 ; je sens le sale coup venir avec lui sans pour autant savoir quoi exactement… on verra si mon intuition est juste.

Je craignais que ça tourne en rond, mais j’avais oublié que ce n’était pas possible avec Kid : on se retrouve avec un troisième tome contenant un peu moins d’action mais tout autant de rebondissements.
Bref, j’ai adoré et je compte bien samedi me chercher le 4 qui sort aujourd’hui,  donc on devrait se retrouver rapidement pour la chronique du prochain volume ^_^
À bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: