City Hunter

City Hunter est un manga de Tsukasa Hôjô. Sortie en 1985, la série comporte 35 volumes au Japon contre 36 en France dans la première édition J’ai Lu. La série télé est un must pour ceux de notre génération avec le notamment célèbre « Il a fait bôbô à Nicky », ce qui m’a poussé à lire et collectionner le manga qui, certes est d’un autre genre, mais je me suis quand même bien éclaté en le lisant ^^

J’utiliserai les noms originaux puisque ce sont ceux utilisés dans le manga.

Histoire: Ryô Saeba est un nettoyeur qui vit à Tokyo, il fait un peu de tous les boulots si le cœur lui en dit: de la filature au meurtre (ce qui pour ce dernier est quand même plus rare surtout par la suite, après tout, c’est un gentil! :P) Il travaille en partenariat avec un ancien flic: Hideyuki Makimura. Mais quand ce dernier meurt assassiné, il rencontre la sœur de son ancien partenaire (Kaori Makimura) en essayant de le venger. La jeune fille décide donc de remplacer son frère et devient à son tour l’assistante de  Ryô. Saeba cache un lourd passé qui ne sera que vaguement évoqué. C’est un véritable coureur de jupon et même si en réalité il aime Kaori (qui en est également amoureuse), il ne prendra jamais le risque de le lui avouer vu son travail, le milieu qu’il fréquente et son passé.

PERSONNAGES

Ryô Saeba: Nom de code City Hunter. C’est un nettoyeur, et certainement un des meilleurs. C’est un obsédé, coureur de jupon, ce qui reste quand même un gros point faible et  l’entraîne dans des situations délicates, même si, à ne pas s’y fier, il a beau joué les idiots, c’est un sacré rusé.  Pourtant toutes ses imbécilités masquent un passé bien sombre: enfant, il s’est écrasé en avion en Amérique du Sud avec ses parents qui ont péri. Il s’est alors retrouvé dans un village de rebelles ou il fut élevé par Shin Kaibara (un japonais comme lui) qu’il considérera comme son père et Fields. Mais Kaibara décide d’utiliser la poussière d’ange (drogue décuplant la force des hommes) et le teste sur Ryô ce qui le rendra comme fou, blessant Umibôzu aux yeux et le poussera à décimer tout le groupe de son adversaire. Il mettra beaucoup de temps à s’en remettre, affrontera Kaibara mais perdra avant de s’exiler avec Fields aux Etats-Unis dans le milieu clandestin puis de devoir repartir pour le Japon ou il rencontrera son partenaire: Hideyuki Makimura.

Kaori Makimura: Elle est la sœur adoptive de feu l’ancien partenaire de Ryô et prendra sa place à sa mort, moment ou elle apprendra une partie de ses origines. Elle est un vrai garçon manqué surtout au début et s’habille comme tel, ce qui lui vaudra bien des sarcasmes de Ryô. Elle est amoureuse de son partenaire et lui inflige de sévères punitions (principalement à coup de marteau de mille tonnes, et pas Milton, hein! :P) lorsqu’il va trop loin avec des clientes ou lorsqu’il réussit à la rendre jalouse, ce qui est quand même très souvent! A force de fréquenter le milieu, elle se spécialise dans le placement de pièges, formée par Umibôzu. Par contre, elle n’arrive jamais à toucher sa cible avec l’arme que Ryô lui a donné ce qui est cause de bien des moqueries, surtout de la part de ce dernier; en réalité, elle ignore que son partenaire a trafiqué le canon afin qu’elle ne puisse jamais ni tuer ni blesser autrui, et même lui est incapable de viser juste avec cette arme.

Umibôzu: De son véritable nom: Hayato Ijuin. Surnommé Falcon ou l’éléphant de mer (pour moi il sera toujours Mamouth!). Le moins qu’on puisse dire c’est que son physique est impressionnant: il est grand, baraqué, et sa noire aura fait fuir bien des méchants. Il est un véritable expert en pose de piège. Ses combats contre Ryô finissent systématiquement en match nuls. Dans le manga, il finira par devenir aveugle suite à l’ancienne blessure infligée par Ryô dans leur jeunesse. Il a une phobie poussée pour les chats, ce dont se sert Ryô pour l’embêter ou le bloquer. Il tient le café Cat’s Eye avec sa partenaire Miki qu’il finira par épouser à la fin du manga.

Miki: Orpheline dans un pays en guerre, elle a été recueillie par le groupe de combattants d’Umibôzu qui l’éleva et l’entraina. Mais il l’abandonna afin qu’elle puisse vivre une vie normale. Mais la jeune fille, ne pouvant l’oublier, partit à sa recherche et tenta de le convaincre de l’épouser. Umibôzu ne cédera que si elle tue Ryô, puis changera d’avis et mit la condition qu’elle touche Ryô avec une balle de peinture! Grave erreur car se dernier finira par se laisser toucher. Elle vivra donc près de son amoureux et tiendra avec lui le café Cat’s Eye avant de l’épouser à la fin.

Saeko Nogami: Elle est inspectrice de police et ancienne partenaire d’Hideyuki Makimura dont elle était amoureuse. Elle n’essaie jamais d’arrêter Ryô et lui demande souvent son aide en échange de soirées ensemble mais elle trouve toujours d’excellentes raisons pour y échapper. Par contre, elle n’hésite jamais à donner à Ryô des informations dont il serait susceptible d’avoir besoin, même si elles sont confidentielles.

Images du manga illustrées par l’auteur


Retour à la section Manga.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: