06. La légende de St Nicolas

Ils étaient trois petits enfants
Qui s’en allaient glaner aux champs
S’en vont un soir chez le boucher
« Boucher, voudrais-tu nous loger?
-Entrez, entrez petits enfants
Y a de la place assurément »

Ils étaient trois petits enfants
Qui s’en allaient glaner aux champs
Ils n’étaient pas sitôt entrés
Que le boucher les a tués
Les a coupés en p’tits morceaux
Mis au saloir comme pourceaux

Ils étaient trois petits enfants
Qui s’en allaient glaner aux champs
Saint Nicolas au bout d’sept ans
Un beau matin vint dans ce champ
Cogna la porte du boucher
« Boucher, voudrais-tu me loger? »

Ils étaient trois petits enfants
Qui s’en allaient glaner aux champs
Entrez, entrez Saint Nicolas
Il y a de la place, il n’en manque pas
Il n’était pas sitôt entré
Qu’il a demandé à souper

Ils étaient trois petits enfants
Qui s’en allaient glaner aux champs
Du p’tit salé, je veux avoir
Qu’il y a sept ans qu’est dans le saloir
Quand le boucher entendit c’la
Hors de la porte il s’enfuya
Ils étaient trois petits enfants
Qui s’en allaient glaner aux champs
« Boucher, boucher, ne t’enfuis pas
Repens-toi, Dieu te pardonnera »
Saint Nicolas posa trois doigts
Dessus le bord de ce saloir

Ils étaient trois petits enfants
Qui s’en allaient glaner aux champs
Le premier dit « j’ai bien dormi »
Le second dit « Et moi aussi »
Et le troisième répondit « Je me croyais au Paradis »

Ils étaient trois petits enfants
Qui s’en allaient glaner aux champs

Retour à l’accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: