14. Les rennes du père Noël à tire-d’aile

C’était il y a fort longtemps, au temps du tout premier Noël du père Noël. Le père Noël avait tout prévu… Enfin, presque tout. Il avait fabriqué les jouets et les avait emballés dans de jolis papiers. Il avait aussi construit un très gros traineau pour emporter tous ces cadeaux. Et pour tirer ce traineau, il avait choisi des rennes bien costauds. Les rennes étaient fiers de servir le père Noël et ils piaffaient d’impatience: ils allaient faire le tour du monde pour livrer tous ces jouets!

Un oiseau moqueur, qui observait la scène, leur dit:
-A ce train-là, les enfants auront leurs jouets pour les vacances d’été!
Malgré tous leurs efforts, les rennes ne progressaient que centimètre par centimètre. Le père Noël se grattait la tête et se demandait comment faire.
-Si les rennes volaient, vous iriez beaucoup plus vite, intervint à nouveau l’oiseau.

Les rennes et le père Noël éclatèrent de rire:
-Mon pauvre oiseau, tu as un flocon de neige à la place du cerveau!
-Rira bien qui rira le dernier, moi, je peux apprendre aux rennes à voler. Mais attention, c’est un secret: ils doivent promettre de ne pas le dévoiler aux autres rennes. Sinon, vous imaginez la pagaille qu’il y aurait dans le ciel!
Les rennes lui jurèrent de ne rien dire.

L’oiseau tourna la tête de tous côtés pour s’assurer que personne ne les écoutait. Puis il confia son secret aux rennes et au père Noël:
-Il suffit de mâchouiller trois feuilles de sans-poids pour devenir plus léger que l’air et vous envoler.
-Du sans-poids? Mais où trouves-tu cette plante? s’étonna le père Noël, je n’en ai jamais entendu parler.
-C’est normal, seuls ceux qui volent la connaissent, car elle pousse au creux des nuages.
En deux coups d’ailes, l’oiseau fila leur en cueillir.

Les rennes mâchouillèrent les trois feuilles. Puis ils firent quelques pas et ils sentirent qu’ils devenaient légers… tout légers… si légers qu’ils s’envolèrent dans le ciel avec le traineau du père Noël.

-Merci, l’oiseau! cria le père Noël, qui arrivait déjà aux premiers nuages.

Depuis ce jour, les rennes du père Noël sont les seuls à savoir voler. Et chaque année, pour le remercier, le père Noël dépose un petit cadeau sur la branche de l’arbre où vit l’oiseau.

Retour à l’accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *