Les fêtes de fin d’année au Japon

Pendant des années, je me suis intéressée à la culture japonaise, j’ai été jusqu’à faire 2 ans en fac avant de lâcher pour X raisons. Il est donc temps de me remémorer une partie de mes connaissances sur le sujet (bien sûr, ça commence un peu à remonter maintenant, je me suis donc aidée en relisant plusieurs articles sur le sujet sur le net. L’occasion pour moi de me replonger dans cette culture que j’apprécie tant ^^

Pour les fêtes de Noël, appelé クリスマス (Kurimasu = Christmas), ça a été importé par les américains, donc on retrouve bien plus un côté commercial que religieux. Même s’il y a quand même des catholiques au Japon, ils sont loin d’être majoritaires et ce n’est donc pas la naissance de l’enfant Jésus qu’on fête en cette période. Pourtant, ça reste l’occasion de se retrouver pour faire la fête, soit en famille -mais cela reste rare, d’autant que le 25 décembre n’est pas férié là-bas-, soit en amoureux (Christmas Eve), soit entre amis ou encore entre collègues. Ce soir-là, pratiquement tous les restaurants et hôtels affichent complets. Comme chez nous, les magasins se parent aux couleurs de Noël avec des décorations en rapport avec l’événement, mais très rapidement, tout est ôté pour préparer la Nouvelle Année qui est bien plus importante au Japon.

La Nouvelle Année (oshōgatsu お正月): Cela fait moins de 150 ans que le 1er janvier est devenu la date officielle du Nouvel An. Les préparatifs commencent dès la fin décembre avec un “rite de purification” qui permet de mettre tout en ordre avant la fin d’année de façon à pouvoir commencer la nouvelle sereinement. Là encore, c’est l’occasion de faire la fête: on porte une jolie tenue traditionnelle (ben voui, le kimono); par contre, on reste en famille -parfois entre amis, surtout les jeunes- le temps d’un repas le 31 puis, à minuit, tout le monde se rend au sanctuaire ou au temple pour prier et tirer des prédictions. Bien sûr, il y a tout un rituel qu’il faut respecter: qui n’a jamais vu dans les films ou les animés les personnages se courber x fois, sonner la cloche, etc…
Il est également de tradition de se lever tôt pour assister au premier lever du soleil (bon, ça reste une tradition, j’imagine que tout le monde ne se lève pas aux aurores). Cependant, il arrive de plus en plus que les familles s’y rendent le 1er janvier avant de se séparer pour rejoindre les amis. On a quand même quelques jours pour rendre visite à toute la famille et aux amis. Et les enfants ont droit à des étrennes (coutume chinoise).
L’une des traditions les plus importantes du Nouvel An est sûrement celle des cartes de vœux. Si chez nous, il nous arrive d’en envoyer, ce n’est rien en comparaison. Par contre, il faut impérativement que cela arrive le 1er janvier. Pour se faire, on applique un tampon rouge à côté du timbre ce qui indique que c’est une carte de vœux. Elles sont mises de côté et ne sont distribuées que le premier jour de l’année.

Je tenais à faire cet article depuis un long moment. Cette fois, ça a été l’occasion.
De plus, le hasard fait bien les choses: en effet, nous regardons tous les soirs les Card Captor Sakura et les deux derniers épisodes parlaient de Noël et l’autre de Nouvel An, là, je me suis dit: “c’est un signe, il faut que je l’écrive le plus tôt possible”.
La premier épisode: Un Noël mouvementé ne tournait au final pas tellement autour de Noël, cela n’a même pas servi de fond à l’histoire. Par contre, j’ai trouvé que c’était très représentatif d’un Noël au Japon: loin d’être aussi développé que chez nous. J’avoue que j’ai eu un coup de chaud lorsqu’ils ont commencé à parler des achats de cadeaux, une grosse goutte sur la tempe en me demandant si mes enfants allaient tilter -oui, ils croient encore au père Noël et là, son nom n’ayant même pas été évoqué… Argh! Mais non, c’est passé comme une lettre à la poste…
OUF !!!

Le second Card Captor Sakura, c’était La Première Prédiction. Là, presque tout ce dont j’ai parlé y était: tenue traditionnelle, cartes de vœux du Nouvel An, offrande au temple  ou au sanctuaire, prières et prédictions. Je trouve que ça a un côté dépaysant, certes très formel par rapport au Nouvel An occidental -enfin du moins le mien puisque je le fais entre amis, tranquillou à la maison- mais malgré tout dépaysant! ^^
Bon, la petite étant malade, je n’ai pas profité de l’ambiance, par contre, j’ai vu l’épisode en entier (contrairement aux autres ou je finis par louper la fin le temps de débarrasser), donc c’était quand même super sympa en définitive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *