La petite poule qui voulait voir la mer – Christian Jolibois & Christian Heinrich

La petite poule qui voulait voir la mer - Christian Jolibois & Christian HeinrichTitre: La petite poule qui voulait voir la mer
Auteur: Christian Jolibois
Illustrateur: Christian Heinrich
Éditeur: POCKET JEUNESSE
Nombre de pages: 48
Quatrième de couverture
: “Pondre, toujours pondre! Il n’y a pas que ça dans la vie! Moi, je veux voir la mer!” s’écrie Carméla, la petite poule blanche. Son père, le coq, n’a jamais rien entendu d’aussi fou. “File au nid”, ordonne-t-il à la poulette. Mais Carméla n’arrive pas à s’endormir…

C’est la première fois que je lis un livre de cette collection ; je connaissais la série télé Les Petites Poules mais elle me laissait plutôt indifférente, je n’étais donc pas du tout motivée pour lire cet album. Finalement, je suis plus que ravie de l’avoir lu. J’ai bien rigolé, j’ai trouvé que c’était moins bêta que le dessin animé.

C’est donc l’histoire de Carméla la p’tite poule qui, lasse de sa vie de poule, décide d’aller voir la mer. Une fois arrivée là, elle profite du lieu et s’amuse jusqu’à ce que le courant l’emporte au large… Passons les détails, elle travers l’Atlantique et termine son voyage en Amérique.
Personnellement, j’ai trouvé cette lecture très dépaysante et les enfants ont adoré, ils ont rigolé et m’en ont parlé sur tout le trajet de l’école.

La petite poule qui voulait voir la mer p4-5

Le character design des personnages est amusant. On ne voit que des volatiles (Cormoran, poules, coq), les humains ont une toute petite place dans l’histoire mais on ne les voit pas ce quin’est pas dérangeant, cela laisse la place aux poules. J’ai aimé l’alliance des couleurs sur toutes les planches sauf une : lorsque Carméla arrive au bord de la mer, les couleurs “s’affrontaient” assez violemment : orange rosé contre bleu roi contre vert herbeux… Ça contraste fortement avec les autres décors qui sont plus nuancés.

Ça a été une excellente lecture que j’ai découvert dans le cadre du panier La Grande Bleue emprunté à la bibliothèque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *