Jeux #7 : Héros à louer

Héros à louerHéros à louer

C’est un jeu de cartes qui se joue de 3 à 5 joueurs. C’était plutôt facile à maîtriser mais délicat à jouer.
Le but est de réunir chacun des sept héros du jeu : 1 la poule enragée, 2 Pyromane, 3 Sorcière, 4 Maître-Chien, 5 Sergent, 6 Chevalier Noir, 7 Magicien.

Au départ, on reçoit deux cartes qu’on pose à découvert devant soi, ce sont nos propres héros. Si les cartes sont les deux mêmes, on se défausse de l’une d’elle et on en reprend une autre. On nous distribue 5 cartes en main, cachée aux autres joueurs.
Lorsque ça commence, le premier joueur commence par retourner la première carte de la pioche : en bas à droite, on y trouve la condition pour lancer le jeu, c’est-à dire “3 ou moins”, “3 à 5”, etc… Ça correspond au numéro du héros.
Héros à louer - mise en placeIl passe ensuite une de ses cartes en main, face cachée qu’on appellera le héros vagabond, en respectant la condition de départ. Le joueur à sa gauche a deux solutions : la prendre (la recruter dans son équipe) ou la laisser passer. S’il la prend, et qu’il la possède déjà dans ses héros visibles, il se défausse du doublon (celle tiré et celle parmi ses propres héros visibles). Si le vagabond fait un tour de table complet, le joueur qui l’a balancé doit le recruter, s’il l’a déjà parmi ses héros, il perd les deux sinon, il est défaussé.
Si le joueur ne peut pas remplir la condition de départ, il le dit, elle est alors ignorée mais le joueur se défausse d’une de ses cartes et fait passer la première carte de la pioche.
Donc oui, il y a une pioche : on tire une carte à la fin de son tour.
Le but est de collectionner tous les héros, ça devient rapidement un jeu de bluff.
De plus, j’ai failli oublier : chacun des héros qu’on possède a des actions possibles, utilisable une seule fois tout au long de la partie. Par exemple, le Maître-Chien empêche un joueur de recruter, le sergent permet de regarder la carte vagabond, etc…

J’avoue que je n’ai pas accroché sur celui-là, trop de variables, et la partie bluff est quasi-inexistante… peut-être dû au fait qu’on ait joué qu’une ou deux parties et qu’on n’a pas réellement permis de s’approprier le jeu. Par contre, il faut bien l’avouer, les illustrations des personnages sont super belles même si, on est d’accord, ça ne fait pas tout.Héros à louer - partie en cours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *