Walking dead, tome 02 : Cette vie derrière nous – Robert Kirkman & Charlie Adlard

Titre: Cette vie derrière nous
Saga: Walking dead, tome 02
Scénario: Robert Kirkman
Dessin: Charlie Adlard
Éditeur: Delcourt
Nombre de pages: 133
Quatrième de couvertureUn fléau a transformé les morts en zombies errants à la recherche des derniers humains pour s’en repaître. Un groupe de rescapés, menés par Rick – ancien policier de son état – tente de s’en sortir dans ce monde devenu fou où une seule règle prévaut dorénavant : survivre à tout prix. Fuyant les zones urbaines infestées, les rescapés trouvent refuge dans une ferme aux ressources providentielles, mais qui recèle également de nouveaux dangers.

C’est la suite directe du premier tome, ou presque. Shane a essayé de tuer Rick qui, médusé par sa réaction, a été incapable de réagir. C’est son fils, Carl, qui a tiré sur le meilleur ami de son père. On commence avec un flashback de Lori pour continuer par l’enterrement de Shane.
Le petit groupe de survivant décide de se déplacer plutôt que d’attendre que la situation s’arrange d’elle-même. Ils découvrent un quartier résidentiel entouré de grillage où ils passent la nuit avant de s’y installer, ce qui ne sera bien sûr pas le cas.
Puis ils tombent sur la ferme d’Hershel, un personnage que j’avais relativement bien aimé dans la série télé. Leur hôte est bien différent, il est tout aussi protecteur mais se montre un peu moins sage. je l’ai aussi trouvé plus violent dans ses propos.
Une partie de la trame est la même, pas la conclusion.

J’ai aimé retrouver ce comics, tout autant que le fait que cela diverge de la série, cela nous laisse la surprise quant à ce qui nous attend et ça m’a rudement donné envie d’avancer rien que pour noter les différences.
Les personnages changent progressivement, leurs rapports évoluent et ce second tome voit des relations amoureuses se nouer, un peu trop à mon goût d’ailleurs.

Chaque fois que je lis Walking Dead, je ne peux m’empêcher de faire un parallèle avec la série, vous avez remarqué, hein ?
Si je le fais pour l’histoire, je le fais bien davantage pour les héros qui peuplent ces pages. Beaucoup de personnages qui m’exécraient sur petit écran, comme Lori ou Carole, passent beaucoup mieux dans le comics. Cela rend cette lecture super agréable.

J’ai adoré découvrir ou redécouvrir cette saga. Si je m’écoutais, je lirais la suite immédiatement… malheureusement, je n’ai pas le troisième, rien que mes yeux pour pleurer T_T

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *