Maria†Holic

Après plusieurs années, je me décide enfin à re-regarder des animés… Et j’ai recommencé avec Maria†Holic… 🙂

J’en suis au quatrième épisode et je suis toujours incapable de dire si j’aime ou pas: chaque fois que je finis un épisode, je me dis qu’en fait, j’aime beaucoup et chaque fois que je reprends un épisode, je me sens horriblement fatigué par ce grand n’importe quoi! Esthétiquement, il est vraiment beau, mais il mélange un peu tous les genres, et ça donne une sensation étrange… En même temps rien d’étonnant pour une parodie de séries yuri. En tout cas, c’est un grand n’importe quoi, mais ça m’éclate quand même bien ^^

Voici en gros l’histoire: Kanako est une adolescente qui supportant mal la présence des garçons (au point d’en avoir de l’urticaire à leur contact) est transférée en milieu d’année dans un pensionnat catholique pour fille. Sa première rencontre est avec une Maid (servante), Matsurika, très… énergique et sa maîtresse Mariya, fraichement lycéenne et en apparence très jolie et très gentille. Mais quand Kanako découvre son secret (en fait, Mariya est un travesti), cette dernière pour le préserver se transforme en maître-chanteur sadique qui exploite vicieusement les penchants yuri de l’héroïne et ne la quitte pas d’une semelle.

Voilà, grosso-modo! L’animé alterne donc entre scène Yuri et gros délires, le tout entrecoupé de fulgurants saignements de nez de la perverse héroïne :D! Comme je le disais plus haut, ça donne un côté décalé qui rends cet animé vraiment sympa, d’autant qu’en plus, les créateurs n’ont pas abusé, il n’y a qu’une seule saison de 12 épisodes et seulement 2 OST, ça nous change des 200 et quelques épisodes de Naruto 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *