Adieu Revanche!

Le 14 juillet, Aïon Europe a fusionné plusieurs de ses serveurs, dont celui sur lequel nous jouions: Vidar. Pour éviter les problèmes de noms, les personnages issus d’Urthem se sont retrouvés affublés des initiales UR derrière leurs noms et ceux de Vidar d’un VD; dans leur inventaire, un petit coupon permettant de changer son nom…
18h07, serveurs up, tentative de connexion avec mon personnage principal Revanche, malheureusement, étant dans une zone instable, impossible de rester connecté et le temps d’y parvenir, le nom était pris…

Désabusée, dépitée, dégoûtée… Un peu de tout cela à la fois et pourtant, même mélangés, ces adjectifs ne sont pas assez fort pour exprimer toute la déception que cette perte m’a occasionné. Revanche… Toute une histoire avec ce pseudonyme… Hormis le fait que ce soit un personnage des X-Men ayant un étroit rapport avec mon super-héros préféré: Psylocke, pour moi, ce nom représentait bien plus:

Ayant commencé à jouer sur Aïon avec mon pseudo habituel: Psylook, spiritualiste de son état, nous nous sommes très vite rendus compte que sans healeur, on n’arriverions à rien dans la légion. J’ai donc sacrifié mon Main Character pour recréer un clerc que j’ai surnommé Revanche, parce qu’elle était ma Revanche à moi sur ce jeu, et que je comptais bien la mener jusqu’au bout du voyage…

Mais maintenant, tout est fini. Comment reconstruire un pseudonyme sur les ruines de l’ancien? Raser la raison pour laquelle j’ai choisi le nom de Revanche, tirer un trait sur ce qui a été la base de sa création, un nom qui me poussait à toujours aller plus loin pour prendre ma revanche sur ce jeu, sur ces nazes d’asmoches, et maintenant, que me reste-t’il? J’ai l’impression d’avoir échoué… En perdant ce nom, j’ai perdu une bonne partie de ma combativité… Mais il a fallu prendre sur moi… Retrouver un nom allant avec mon passé, renaître de mes cendres, reconstruire quelque chose sur les braises d’un rêve brisé… un rêve qui s’estompe… Quel autre pseudonyme pouvait aller aussi bien que Chimère?

La Chimère, pour beaucoup, c’est cette créature mythologique à la tête de Lion, au corps de chèvre et à la queue de serpent; pour d’autres, c’est un rêve illusoire, un projet vain. Pour quelques rares, ce sera le bronze étrusque d’Arezzo, pour les biologistes c’est davantage un organisme possédant deux ou plusieurs génotypes distincts et enfin pour quelques rares, c’est un poisson des abysses (j’ai trouvé cette dernière définition sympa puisque les Abysses sont une zone d’Aïon), et je passerai les livres, les jeu de rôles, etc… donc cela fait allusion ^^

Pour moi, la Chimère est un peu tout cela à la fois, mais dans ce cas, c’est davantage un projet irréalisable et irréalisé, un rêve perdu, une illusion…

2 réflexions sur « Adieu Revanche! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *