Ces amours-là

Hier avec Barbouille, nous avons été voir au cinéma Ces amours-là de Claude Lelouch. Nous avons aimé aussi bien l’une que l’autre. J’ai trouvé qu’il était bien tourné, la Bande Originale est variée, parfois fraîche, parfois sombre, mais vraiment sympathique qui rappelle bien l’époque musicale de ce temps-là ^^ Le début était un peu long dans le sens ou on ne voyait pas trop ou la présentation des personnages va nous emmener, mais très vite, on a tout loisir de le découvrir. J’ai beaucoup aimé la mise en scène même si par moment, je trouvais étrange les changements de filtres, ça cassait la monotonie des images, mais bizarre quand même… Y a bien que des français pour faire ça 😛

Le moment que j’ai préféré est surement vers la fin, quand l’avocat entonne la chanson les deux oncles de Brassens… J’ai trouvé la mise en scène de ce moment précis terrible. J’adore Brassens, mais j’avoue que, même si l’air et le refrain me disait quelque chose, je ne connaissais pas vraiment cette chanson… étrange! ^^ Et que dire du moment ou un des personnage annonce: “Tout le monde sait chanter!”… Là, on a éclaté de rire avec Barbouille en pensant l’une à l’autre et en se disant que Lelouch disait ça parce qu’il ne nous avait jamais entendu chanté… Bref, le film nous a donné la pêche, on est sorti avec le sourire et avec la conviction que le chant sur Mumble risquait de fuser ces prochains temps… Je plains déjà les autres ^^

Synopsis: Le destin flamboyant d’une femme, Ilva, qui, sa vie durant, a placé ses amours au dessus de tout et se les remémore au rythme d’un orchestre symphonique. Dans cette fresque romanesque, Ilva incarne tous les courages et les contradictions d’une femme libre. Et si ce n’était pas Dieu qui avait créé la femme mais chaque homme qu’elle a aimé ?

1 réflexion sur « Ces amours-là »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *