Raiponce

Lorsque le film de Disney est sorti, je suis allée le voir au cinéma, les petiots auraient dû en être, mais pour une raison X, ce ne fut pas le cas, tant pis! Les bandes annonces m’ont tellement donné envie de le voir que j’y ai malgré tout été… et décidément, rien à y redire, j’ai tout bonnement adoré! Bon depuis l’époque ou j’ai rédigé cet article, je suis retournée le voir tellement il m’a plu, et cette fois avec les enfants et avec le papa qui a d’ailleurs vraiment beaucoup aimé aussi! Ça faisait longtemps qu’un Disney ne m’avait pas autant plu! Mais là, c’était trop: le cheval, Maximus est trop fort; quand ils se battent avec la poêle à frire, j’en parle même pas. Je trouve l’animation vraiment bonne, les décors magnifiques (encore plus que ceux du dessin animé de la Belle et la Bête, et pas mal de monde sait que j’aimais trop ce film), les dialogues funs, même si certaines chansons sont nunuches, enfin surtout celle sur les rêves en fait, mais même ça, ça n’a pas réussi à me gâcher le film! Quand à la méchante… waouh! D’un vil! Décidément, les méchantes Disney n’ont rien à voir avec les vilains Disney! Elle est fourbe, rusée, limite diabolique, même si on ne peut s’empêcher de se demander tout le film si elle aime Raiponce ou juste son pouvoir… Et ça, pour les enfants, ça rajoute une dimension supplémentaire qu’ils ont quand même un peu de mal à saisir; mais ça ne les empêche pas d’aimer le film (et si je ne peux de suite parler pour mes enfants, je parle au moins pour la fille d’une amie avec qui nous étions autant que pour mes enfants puisque depuis on a été le voir tous ensemble), malgré les dix mille questions que cela suscitent en eux ^^.

Synopsis: Une fleur magique capable de guérir toutes les maladies tombe sur terre. Mère Goethel la trouve et la cache aux yeux de tous parce qu’à chaque fois qu’elle chante pour le petite fleur, cette dernière lui rends sa jeunesse. Malheureusement, lorsque la reine, enceinte de la jeune Raiponce tombe gravement malade, tout le monde se lance à la poursuite de la fleur magique; bien sûr, on la trouve et la souveraine du royaume est sauvée. Mère Goethel enlève alors la princesse encore bébé, la cache et l’élève comme sa propre fille en haut d’une tour, et les années passent. Lorsque Flynn Rider, le bandit le plus recherché du royaume, se réfugie dans la mystérieuse tour de Raiponce, il se retrouve alors pris en otage par la jeune fille à l’impressionnante chevelure de 20 mètres de long. L’étonnante geôlière de Flynn cherche un moyen de sortir de cette tour où elle est enfermée depuis des années afin d’y voir les lumières qui volent vers le ciel à chacun de ses anniversaires. Elle passe alors un accord avec le séduisant brigand…

1 réflexion sur « Raiponce »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *