Animaux et Compagnie

Ce matin, on a été voir Animaux et Compagnie avec les petits… et j’ai trop été déçue. Tiré du célèbre livre pour enfants la conférence des animaux de Jella Lepman, il aurait pu être très bien, mais le travail a été purement et simplement bâclé. Dans l’histoire même les réalisateurs ont malheureusement voulu y mettre trop de choses et on s’y perds, ne sachant pas ou ils veulent en venir ni comment ils vont y arriver, ça m’a donné un arrière gout de capharnaüm. On ne s’attache pas aux personnages qui sont plutôt fades. Les blagues sont plutôt pipi-caca, et ça n’a pas plus que ça amusé les enfants, même si le grand a relativement bien apprécié. Les rares moments ou le film aurait pu ne pas être longuet et avoir un tout petit peu d’action (autre que les troupeaux qui courent partout), l’animation était tellement navrante que même les réalisateurs ont préféré faire des ellipses. Il faut quand même laisser au film que certains discours et certaines scènes sont pas trop mal, comme lorsque les tortues exhortent les animaux à se battre pour leur survivance, ou l’arrivée à New York, mais même ces quelques rares parties ne sauvent pas le film.

Histoire: Partout dans le monde, l’homme détruit la nature: les banquises fondent, les forêts primaires disparaissent… Le delta de l’Okavango, en Afrique, est désormais le dernier paradis terrestre où les animaux peuvent s’ébattre en toute liberté. C’est là que Billy le suricate et son meilleur ami Socrate, un lion végétarien, attendent l’évènement de l’année : la crue qui inonde le delta et assure la survie de tous. Pourtant, cette fois, l’eau n’est pas au rendez-vous…
Bien décidé à prouver à son fils qu’il n’est pas le bon à rien déjanté que tout le monde prétend, Billy décide d’aller chercher l’eau en compagnie de son fidèle complice. Au cours de leur périple, ils vont rencontrer des animaux plus délirants et plus incroyables les uns que les autres, venus se réfugier de toute la planète après que leurs foyers ont été détruits par les humains. Billy va découvrir que si l’eau n’arrive pas, c’est parce qu’un barrage a été construit pour fournir de l’énergie à un complexe hôtelier de luxe !
Le suricate, son copain le lion et tous les animaux réussiront-ils à sauver le delta ? Et s’il était temps d’envoyer aux humains un message d’un nouveau genre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *