Escapade dijonnaise

Ah, les vacances, ce que c’est agréable! On s’est fait un middle week de deux jours et une nuit à Dijon,et ça a fait trop de bien, une soirée sans cris, sans stress, le bonheur! On a laissé les petits monstres à mamie, et c’était parti pour près de trois heures de route ^^. Certes, c’était un peu long, mais cela m’a permis de bien avancer dans le livre que je lis et de passer la partie ennuyeuse du bouquin, donc ça tombait bien. Le premier jour, on a visité la ville. Je ne m’attendais à rien de précis, je ne connaissais pas la ville et n’en avais pas vraiment entendu parlé, mais je dois bien avoué que j’ai pourtant été déçue. C’est une ville qui me fait beaucoup pensé à Nancy: des immeubles bas (2 peut-être 3 étages maximum pour la plupart des bâtiments du centre ville) Donc, bof, ça manquait clairement de prestance… Un fort contraste entre les habitations anciennes et plus récentes, entre les façades propres et sales… les maisons à colombages vieilles et abimées (quant à celles rénovées, ils auraient presque mieux fait de s’abstenir, les poutres apparentes repeintes couleur rouille, j’accroche décidément pas) qui côtoient des bâtiments plus mastocs et de couleur blanc, beige, sable… ça donne la désagréable sensation d’une ville laissée un peu à l’abandon, à la merci du temps, avec l’impression d’une volonté de la part de la mairie de ne pas entretenir sa cité… Après, peut-être n’en a-t-elle pas les moyens… C’est possible, en tout cas, je n’ai pas trop aimé la ville en elle-même.

L’hôtel par contre était vraiment sympa: le décors agréable, même s’il était près d’une départementale, c’était suffisamment bien isolé pour qu’on n’entende rien. De plus, le restaurant était très joli et très chaleureux: beaucoup de bois comme dans un chalet, une grande cheminée où brûlait un feu plus qu’agréable vue le temps (il faisait moche et pluvieux, c’était vraiment pas du luxe :P), un lustre immense rappelant limite le moyen-âge avec un système de cordage et de poulie itou, dommage que l’éclairage soit électrique, ça l’aurait trop fait avec des bougies ^^, la pièce était coupée en deux, par des poutres apparentes, autour desquelles étaient installées des écussons de verres. Quant au repas, il était vraiment bon, mais alors d’un copieux… beaucoup trop copieux en fait: deux entrées, le repas, le fromage et les desserts -_-‘. Ça nous a un peu tué… On a également eu droit à un kir, et deux verts de vin: blanc et rouge. Bon, mais pareil, ça m’a achevé… (non, non, pas petite nature… Enfin, un peu quand même…)

Aujourd’hui, on avait décidé de se faire une journée beaucoup plus culturel… Malheureusement, c’était compter sans ma chance légendaire (Boby, sors de ce corps!!!): l’abbaye de Cîteaux n’ouvre ses portes aux visiteurs que demain… Chance! Et le musée d’art sacré était fermé pour rénovation et n’ouvrait ses portes au public que… Je vous laisse deviner… Oui… c’est ça… demain! Bon, certes, niveau poisse, ça ne vaut pas l’annulation d’un voyage au Japon, mais dans le genre, c’est pas mal non plus vue qu’on s’organise un week end du genre tous les 10 ans… Donc nous nous sommes rabattus sur le musée de vie bourguignonne. Bon, j’avoue que c’était quand même relativement sympa… On sent bien qu’ils se sont inspiré du musée alsacien, mais bon, c’est normal, nous sommes exceptionnel… ou pas :P. Bref, ça m’a changé les idées, ça m’a ouvert de nouveaux horizons et m’a donné envie de faire certains musées chez nous, de faire des recherches plus poussées sur certains sujets, etc…

Bref, le bilan de cette petite escapade est plus que positif, et je suis vraiment contente d’avoir pu le faire ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *