La grammaire est une chanson douce – Erik Orsenna

La grammaire est une chanson douce - Erik OrsennaTitre: La grammaire est une chanson douce
Auteur: Erik Orsenna
Éditeur: Editions Stock
Nombre de pages: 136
Quatrième de couverture:
« Elle était là, immobile sur son lit, la petite phrase bien connue, trop connue : Je t’aime.
Trois mots maigres et pâles, si pâles. Les sept lettres ressortaient à peine sur la blancheur des draps.
Il me sembla qu’elle nous souriait, la petite phrase.
Il me sembla qu’elle nous parlait :
– Je suis un peu fatiguée. Il paraît que j’ai trop travaillé. Il faut que je me repose.
– Allons, allons, Je t’aime, lui répondit Monsieur Henri, je te connais. Depuis le temps que tu existes. Tu es solide. Quelques jours de repos et tu seras sur pied.
Monsieur Henri était aussi bouleversé que moi.
Tout le monde dit et répète « Je t’aime ». Il faut faire attention aux mots. Ne pas les répéter à tout bout de champ. Ni les employer à tort et à travers, les uns pour les autres, en racontant des mensonges. Autrement, les mots s’usent. Et parfois, il est trop tard pour les sauver. »

Comme Lulu La Tortue vous l’a annoncé dans le premier article de septembre, nous avons décidé d’écrire nos articles en fonction du thème du mois, cette fois-ci, la rentrée est à l’honneur.
J’ai donc choisi ce livre en fonction du titre. Je ne savais absolument pas ce que ça allait donné ni même si cela collerait réellement avec le thème, maintenant, je peux affirmer que si.

La quatrième de couverture ne nous donne que peu d’indice quant à l’histoire, par contre, on peut clairement se faire d’ores et déjà une idée sur le style de l’auteur, c’est aussi agréable à lire du début à la fin. Voici un petit résumé fait maison: Thomas et Jeanne se retrouvent naufragés sur une île suite à une tempête. Ils ont perdu leurs mots et ne peuvent donc plus parler. Ne sachant que faire, ils sont rapidement trouvés et recueillis par monsieur Henri et son neveu qui feront leur possible pour les aider à recouvrer la parole,Thomas grâce à la musique, Jeanne grâce à la grammaire.
Autant vous dire qu’on suit la jeune élève de 6ème et ça a été un réel plaisir. J’ai un peu cherché sur le net des images contenues dans le livre et je suis tombée sur le site consacré à ce livre, j’ai envie de vous en partager le lien parce que je le trouve très bien fait et intéressant:
http://www.erik-orsenna.com/grammaire_bienvenue.php

Ce livre m’a grandement parlé: je suis depuis la rentrée dans les révisions de CE1-CE2 avec mon fils. Et si les deux années précédentes ont été un calvaire, grammaticalement parlant mais pas que, les quelques semaines passées à réapprendre tout ce qu’ils ont à peine survolé l’an passé, ont été bien plus agréables. Mais j’ai pu constater que les bases acquises récemment étaient parfois fragiles : du coup, je lui ai lu quelques passages de ce livre qui l’ont fait rire et ça n’a fait qu’asseoir certaines connaissances, comme l’article et sa clochette annonçant le genre ou l’accord du nom avec l’adjectif. Je pense que je lui lirai encore un ou deux passages, notamment celui sur le temps des verbes qui est très bien expliqué sans être ennuyeux.

Ne rêvons pas, ce n’est pas un livre de grammaire, ça n’en explique que quelques bases mais de façon très poétique, un peu plus ludique. Ça peut réconcilier certains jeunes avec la grammaire, mais aussi certains parents. Le point qui m’a semblé le plus important, c’est que pendant toute l’histoire, on ne perd pas de vue l’importance qu’ont les règles de grammaire dans une langue quelle qu’elle soit, chose qu’on a parfois tendance à oublier.

Mais en dehors de la grammaire, c’est un petit conte frais, sympathique, drôle par moment et tellement vraie : une leçon de vie pour petits (à partir de la 6ème, je dirai) et grands que je conseille à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *