L’arbre et l’hiver – Mellisa Pigois

l'arbre et l'hiver - Melissa PigoisTitre: L’arbre et l’hiver
Auteur: Melissa Pigois
Éditeur:
Éditions Belize
Nombre de pages: 32
Quatrième de couverture:
Seul au milieu d’une plaine enneigée, un petit arbre se sent triste et abandonné. Heureusement, il recevra de nombreuses visites tout au long de l’hiver : des oiseaux, un écureuil, des enfants… Et le printemps va lui réserver une bien jolie surprise !
L’Arbre et l’hiver est le quatrième album de Melissa Pigois, après M. Mme & leurs enfants, Une vie merveilleuse et La Grue prétentieuse, également parus aux éditions Belize.

Au vue du titre, vous vous doutez aisément que cet album pour enfant fait parti du panier: A l’ombre de mon arbre. Je l’ai lu ce midi aux enfants. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre ni ce que les loulous en penseraient.
Au premier abord, les dessins semblent plutôt basiques, très géométriques. La majorité des couleurs est très pale, d’autres plus pétantes; dans chaque planche,  au moins un détail attire plus l’attention que le reste de l’image.
Personnellement, je n’ai pas trop aimé, les dessins sont trop épurés. Je préfère nettement lorsqu’il y a plus de détails.
Par contre, les enfants ont beaucoup apprécié: ils ont cherché dans chaque illustration LE détail qui les émoustillait (la bille que le garçon pose au pied de l’arbre, les traces de pas du renard, les ailes des oiseaux qui ressemblent aux feuilles des arbres).

L'arbre et l'hiver page 10L’histoire est toute simple: les jours défilent autour de cet arbre seul et nu. Chaque jour amène une nouvelle visite. Et le pauvre arbre solitaire n’est pas si seul que cela jusqu’à ce que l’hiver soit passé et que ses feuilles multicolores repoussent. Une histoire et des textes sympathiques mais trop simples, sans réel message.
C’est ce que j’en ai retenu de l’histoire mais j’ai eu pas mal de difficulté à trouver cette finalité et je ne suis pas certaine que c’est bien ce que l’auteure a essayé de nous dire.

J’ai regardé d’autres dessins de l’illustratrice Melissa Pigois et je dois avouer que j’ai davantage apprécié ce que j’ai vu du reste de ses travaux, avec une grande préférence pour ses oiseaux: j’adore leurs ailes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *