Le silence de la mer – Vercors

Le silence de la mer - VercorsTitre: Le silence de la mer suivi de La Marche à l’Étoile
Auteur: Vercors
Éditeur: Le Livre de Poche
Nombre de pages: 188
Quatrième de couverture: Les Editions de Minuit ont été conçues par Vercors à l’automne 1941 et crées par lui avec Pierre de Lescure. Le Silence de la mer est le premier titre à y être publié. Une vingtaine d’autres suivront jusqu’à la Libération, mais c’est le texte inaugural de Vercors qui connaît le plus grand retentissement. Cette sobre histoire, où une famille française s’oppose par le silence à l’officier allemand qu’elle a été obligée de loger, est un plaidoyer implacable contre la barbarie hitlérienne. Sous la calme surface des eaux, c’est la terrible ” mêlée des bêtes dans la mer ” qui se trouve soudain révélée, et toute ” la vie sous-marine des sentiments cachés, des désirs et des pensées qui se nient et qui luttent “.
Les récits qui accompagnent ici Le Silence de la mer ont une portée peut-être moins complexe mais tout aussi forte. Tous lancent un vibrant appel aux vertus d’un humanisme conscient de ses devoirs.

Ce livre se compose de 7 nouvelles:
-Le Silence de la mer
-Ce jour-là
-Le Songe
-L’Impuissance
-Le Cheval et la Mort
-L’Imprimerie de Verdun
-La Marche à l’étoile

C’est un classique que je n’avais jamais lu auparavant, j’ai enfin comblé cette lacune. C’est un livre très beau et très touchant. Le style d’écriture de l’auteur est très fluide, très agréable; j’ai avancé assez vite dans chacune des histoires parcourues à part la dernière. J’ai eu beaucoup de mal à avancer dans La Marche de l’étoile, contrairement aux autres nouvelles, je n’ai pas réussi à me plonger totalement dedans, peut-être est-ce parce que je suis à nouveau bien malade. En tout cas, je n’ai pas accroché et c’est dommage de terminer par une touche aussi négative.

Par contre, j’ai adoré les autres récits. Je les ai trouvé très vrais dans la façon de raconter, elles m’ont beaucoup touché, certaines m’ont même fait monter les larmes aux yeux; quelques unes ont même coulé…
Dans l’ensemble, j’ai bien aimé. Lorsque j’ai lu certaines des histoires, j’en suis même venue à me dire que ça pourrait être un coup de cœur, mais finalement non pour la simple et bonne raison qu’une fois les nouvelles terminées, je n’étais plus du tout dedans, aucun rappel émotionnel de ce que j’avais vécu en les lisant. Dommage !

Je passe à 12/20.
LA classique badge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *