Maléfices – Maxime Chattam

Maléfices - Maxime ChattamTitre: Maléfices
Saga: La Trilogie du mal, tome 3
Auteur: Maxime Chattam
Éditeur: POCKET
Nombre de pages: 639
Quatrième de couverture:
Une ombre inquiétante rôde dans les forêts de l’Oregon. C’est d’abord un employé de l’environnement qui est retrouvé mort, le visage horrifié. Aucune trace du criminel… Dans le même temps, des femmes disparaissent en pleine nuit, pendant le sommeil de leur époux. Pas de trace d’effraction dans les maisons… Et puis se répand une épidémie singulière : les foyers de Portland sont envahis par des araignées aux piqûres mortelles. Les victimes s’accumulent et la psychose s’intensifie. Et s’il n’y avait qu’une seule personne derrière tout cela ?
Un être pas comme les autres. On commence à murmurer le pire : et s’il n’était pas humain ? Joshua Brolin et Annabel O’Donnel vont mener l’enquête, entrer dans la toile et faire face à l’impensable.
Une nouvelle génération de tueur.

 Je viens à peine de terminer ce troisième tome de la trilogie du mal que me voici déjà à écrire mon avis. Je l’ai lu en LC (lecture Commune) avec Nymou du Rossignol Livresque.
Ça a été une lecture un peu en dent de scie. Que ce soit l’emploi du temps de ma binômette ou le mien, ils ont été chargés, plein d’imprévus avec une petite pause au milieu mais ce thriller était passionnant et je n’ai pas eu trop de mal à me souvenir des détails… sauf pour Trévor Hamilton… avant la coupure, je ne me souviens de rien en ce qui le concerne, comment et pourquoi il a fini à l’hôpital, etc… Ça aurait mérité une relecture, mais le temps me manquant, je ne l’ai pas fait… Le livre est tellement bien fichu que l’essentiel, notamment son rapport à l’enquête, était rappelé dans les pages plus récentes.

 Une fois de plus, Chattam réussit à construire une histoire différente des deux précédentes. Le premier volet était bien plus pragmatique, le second donnait une sensation de fantastique, quant au troisième, l’instrument des crimes est peu orthodoxe puisqu’il s’agit d’araignées.
On suit toujours Josh Brolin et Annabel O’Donnell, leur relation s’épanouit doucement ; on est de retour à Portland au milieu des policiers en poste, j’ai aimé retrouvé Salindhro ou Meats.
J’ai trouvé ce tome un peu moins stressant que les précédents. J’ai eu pas mal de difficultés à démêler le coupable, il faut dire qu’on croise un certain nombre d’arachnophile potentiellement de mèches… j’ai bien cru que c’était une association de malfaiteurs ce coup-ci, mais non, c’était juste un serial killer absolument machiavélique, tout était pensé au mm près, ça fait peur… et même les imprévus rencontrés n’arrêtaient pas la Chose -du nom choisi- tellement cette créature qui ne se considère plus vraiment comme humaine était tordue…

J’ai bien aimé ce tome. J’ai adoré cette découverte du genre thriller, et commencer par cet auteur a été bien joué, je remercie donc ma binômette Nymou qui m’a proposé cette LC 🙂

2 réflexions sur « Maléfices – Maxime Chattam »

  1. Merci d’être passé Titia.
    Pour l’instant, j’ai beaucoup apprécié mes lectures de Chattam, je compte bien en découvrir d’autres de cet auteur ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *