P’tit Cousu, tome 3 : Le fantôme de Grottegroin – Guy Bass

P'tit Cousu 3 - le fantôme de GrottegroinTitre: Le fantôme de Grottegroin
Saga: P’tit Cousu, tome 3
Auteur: Guy Bass
Éditeur: Bayard Jeunesse
Nombre de pages: 202
Quatrième de couverture: Une nuit, tandis qu’il joue le rôle d’un mort dans la pièce de théâtre inventée par Créature, P’tit Cousu entend une voix qui l’appelle… P’tit Cousu… Rends-le moi ! Terrifié, il comprend qu’il est hanté par un fantôme. Et pas n’importe lequel : celui de Moloss Crackos, l’homme le plus cruel que la petite bourgade de Nubbin Gruber ait jamais connu…

 Comme les deux précédents, j’ai emprunté ce tome-ci à la bibliothèque et je le lisais chaque soir à ma fille : jusqu’à présent, sur cette saga, notre rythme était de 2 chapitres par soir, histoire de faire durer le plaisir, mais on avait tellement envie de découvrir cette dernière aventure de P’tit Cousu que j’ai doublé notre vitesse de croisière et nous n’avons mis que cinq petits jours pour le terminer… Seulement maintenant, il va falloir attendre le prochain qui n’est pas encore sorti… Snif ! T_T

On a été très contentes de retrouver tous les héros : P’tit Cousu, Arabella, Créature et Peste.
Ce troisième tome est tout aussi bien que le précédent, même si l’auteur a un peu trop tendance à jouer (encore) sur le mal-être de son héros : P’tit Cousu est égal à lui-même, il se satisfait de sa presque-vie au début -OK, le rôle de mort dans la pièce de Créature ne l’enchante pas, ça se comprend un peu, 3h immobile au sol c’est peu réjouissant ! – jusqu’à ce que Moloss Crackos parvienne à lui faire entrevoir l’inutilité de son existence et sa présence auprès du professeur Erasmus. J’avoue que j’aime bien le personnage principal mais parfois, il m’énerve à se morfondre, à chercher constamment la reconnaissance de son maître ; les amitiés sincères qu’il a développées devraient lui suffire. Quand s’affranchira-t-il de son créateur ?

Sinon, Arabella était moins présente, dommage, ça veut dire que Peste également – je l’aime beaucoup cette chauve-souris-singe !
Quant à Créature, on la voit bien plus que dans le tome précédent, ce qui me va bien, c’est probablement mon personnage préféré.
Pour le méchant, Moloss Crackos, j’ai trouvé qu’il manquait de subtilité – il est un peu faiblard, pas assez retors à mon goût ; même s’il joue sur les craintes de P’tit Cousu, je comprends difficilement comment le héros a pu se laisser berner si facilement

P'tit Cousu, tome 3 - la fantôme de Grottegroin p113Pour les illustrations, certaines sont aussi soignées que d’habitude, mais d’autres m’ont semblé plus brouillonne, du coup, je m’y suis bien moins arrêtée et ma puce également.

Mais à part cela, on a passé un excellent moment, ravie de revenir à cette saga qu’on aime tant ; j’ai adoré cette lecture… l’attente jusqu’au suivant va paraître longue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *