Akira, tome 11 : Chocs – Katsushiro Otomo

Titre: Chocs
Saga: Akira, tome 11
Auteur: Katsushiro Otomo
Éditeur: Glénat
Nombre de pages: 181
Quatrième de couvertureAkira, la grande saga de Katsuhiro Otomo, prend de plus en plus d’ampleur. Ne se contentant pas d’être un excellent manga de science-fiction (souvent élu le meilleur), la série Akira pose de nombreuses questions philosophiques sur les fondements et sur le devenir de l’humanité. Attention, chef-d’œuvre !

Comme annoncé dans l’une de mes chroniques précédentes, il va être de plus en plus difficile de rédiger mon avis sans tourner en rond, d’autant que plus on va avancer, moins je pourrai en révéler sans spoiler… déjà que celle-ci fut ardue à écrire. Du coup, j’espère qu’elle n’est pas trop superficielle.

Dans ce tome, on a droit à une méchante confrontation entre Tetsuo et… et tous les autres, en fait. Le dernier combat avec Kay avait principalement servi à faire gagner du temps au porte-avion américain et à en sauver l’équipage. Là, tous les assauts visent à abattre l’ancien ami de Kaneda.
C’est à partir de ce volume que ça devient dégueu, si j’ose dire : la métamorphose de Tetsuo s’aggrave, elle est loin d’être jolie et ça m’a presque filé la gerbe – par contre, il faut laisser à la version colorisée le fait que les jeux de couleurs rendent ce manga plus impressionnant : le rendu des différents rouges est très chouette.

Ce volume est entièrement tourné vers l’action. On a droit à de nombreux morts – enfin, encore plus nombreux qu’avant – et la destruction massive de Neo-Tokyo est au programme mais le responsable n’est pas forcément celui qu’on croit.
On sent bien qu’on n’est plus très loin du dénouement. Par contre, il reste encore deux volumes – le troisième faisant davantage office de artbook – je vois assez mal ce que l’auteur va pouvoir nous concocter sans tourner autour du pot, pourtant, je les ai déjà lus… mais j’ai un trou. -_-

J’ai bien aimé ce volume, il s’est aisément laissé lire d’une traite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *