Un fiancé pour Noël

Titre: Un fiancé pour Noël
Réalisateur: Ron Underwood
Casting: Melissa Joan Hart, Mario López, June Lockhart, Timothy Bottoms, etc.
Origine: Américain, canadien
Durée: 1h24
Genre: Comédie, romance
Synopsis: La veille de Noël, Truddie se fait larguer par son petit ami, Nick alors qu’ils devaient passer les fêtes avec la famille de la jeune fille. Désemparée, dans un moment de folie, elle kidnappe un des clients du café dans lequel elle bosse et ce, dans le but qu’il joue le rôle de Nick devant ses parents.

Un film avec Melissa Joan Hart et Mario López, je ne pouvais pas louper ça ! Il n’est pas passé cette année, il a été diffusé l’an dernier et je l’ai tellement aimé que je l’ai enregistré pour le faire voir aux enfants – si Mario López ne leur dit rien, ils connaissent son acolyte dans le rôle de Sabrina, l’apprentie sorcière.

Il est très drôle et j’ai beaucoup ri.
Dès le début, la tête toute frisée de l’héroïne donne le ton. Elle fait vraiment cinglée et c’est fait pour. Le fait d’être larguée, la pression des fêtes de fin d’année et surtout le comportement de sa famille vis à vis d’elle la pousse à faire une folie : elle kidnappe un des clients de son café, David. Tout au long du film, elle sait qu’elle a fait une connerie et aimerait revenir en arrière, mais pas moyen. Lui est furieux, ce qui est normal et il a beau essayer d’appeler de l’aide auprès de la famille de Truddie, elle parvient à leur faire croire que c’est le stress de cette rencontre qui le fait divaguer.

Dans un tel contexte, on a forcément droit à pas mal de situations cocasses.
Je l’ai pris pour ce que c’était : une comédie.
A côté de cela, j’ai trouvé qu’éthiquement parlant, il avait un côté assez peu moral voire malsain : la fin est plus que prévisible et on se doute bien qu’ils vont tomber amoureux, mais ça part quand même d’un enlèvement !
Heureusement, les choses sont bien menées : on comprend rapidement qu’elle n’est pas méchante, juste prise à la gorge, elle regrette ce qu’elle a fait mais c’est trop tard, elle doit donc aller jusqu’au bout, ayant parfaitement conscience des conséquences pour elle. Quand à David, en observant la façon dont la famille traite la pauvre Truddie, il prend pitié de la demoiselle et finit par comprendre ce qui l’a poussé à faire cela ; après avoir joué le jeu à l’excès histoire d’embêter sa kidnappeuse, il apprend à la connaître et bon sang, ce qu’elle est attachante sous ses airs de folle-dingue.

Bref, j’ai beaucoup aimé ce film, le jeu des acteurs est fort, l’animosité des personnages qui se transforme progressivement rend l’histoire touchante.
Quant aux enfants, ils ont adoré et ont beaucoup ri aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *