Zazie dans le métro – Raymond Queneau

Titre: Zazie dans le métro
Auteur: Raymond Queneau
Éditeur: Gallimard
Durée: 240 minutes
Quatrième de couvertureZazie débarque à Paris pour la première fois chez Tonton Gabriel. Le Panthéon, Les Invalides et le tombeau du véritable Napoléon, elle n’en à que faire ! Mais kess-qui l’intéresse alors, Zazie ? Le métro ! Et quand elle apprend que les employés sont en grève, elle leur envoie une volée d’injures. Ne contrariez pas Zazie !

Ça fait super longtemps que je voulais lire ce roman mais je n’arrivais pas à me décider à l’emprunter. Quand je l’ai vu en audiobook, je n’ai pas hésité un seul instant à le prendre.
Dans les premières minutes, j’ai presque regretté de ne pas l’avoir en version papier. C’était sympathique à écouter, mais je suis beaucoup moins attentive ainsi et j’ai eu l’impression de manquer certains passages.
Malgré cela, j’ai adoré cet audiobook : il est interprété par 7 comédiens et ils jouent merveilleusement bien leur rôle.

Zazie a 12 ans. Sa mère la dépose chez son oncle pour le week-end. Elle rêve d’explorer Paris mais c’est assez mal barré : sa tante doit travailler et son oncle ayant bossé de nuit dort. Elle en profite donc pour fuguer. Elle rencontre un homme louche et parvient à lui extorquer des bloudjinnes avant qu’il ne la raccompagne.
Bon, c’est un résumé hyper basique. Il se passe plein de choses, beaucoup de rebondissements dont je ne peux pas parler parce qu’ils sont trop nombreux et que cela spoilerait bien trop l’histoire.

Je ne m’attendais pas du tout à ça.
Déjà le personnage de Zazie est étonnamment vulgaire dans le sens où elle dit énormément de gros mots. Et puis, elle est super mûre pour son âge, elle voit des choses qu’elle ne devrait pas à 12 ans… Des pervers de-ci, des pervers de-là. J’ai limite trouvé ça glauque et surréaliste par moments, mais en même temps, tellement réaliste à d’autres.
C’était un récit prenant, étrange et drôle. Les personnages principaux (Zazie, Gabriel, Marceline) sont attachants. Le perroquet, Laverdure, m’a éclatée avec ses “tu causes, tu causes, c’est tout ce que tu sais faire !”
J’ai pris beaucoup de plaisir à cette écoute que j’ai adoré.

2 réflexions sur « Zazie dans le métro – Raymond Queneau »

  1. je ne connais ce livre que de nom, et je ne me suis pas encore penchée sur l’idée de le lire, mais ce que tu en dis, m’incite à me le noter 😉

  2. Comme toi, je ne le connaissais que de nom, c’était une très bonne surprise, n’hésite pas à te pencher dessus si tu le peux ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *