X-Men, les aventures tome 1 : Jubilé, la princesse de Bel-air – Robert Kirkman, Derec Donovan & Michael O’Hare

Titre: Jubilé, la princesse de Bel-air
Saga: X-Men, les aventures tome 1
Scénario: Robert Kirkman
Dessins: Derec Donovan & Michael O’Hare
Éditeur: Panini Kids
Nombre de pages: 80
Quatrième de couvertureJubilé est la plus jeune des X-men et l’une des meilleures amies de Wolverine. Après avoir longtemps fréquenté l’école du professeur Xavier, elle a décidé de quitter les lieux et de s’installer à Los Angeles chez une tante riche mais aussi un peu bizarre, et de s’inscrire dans un lycée normal. Mais les ennuis semblent la poursuivre et elle va vite se retrouver face à une situation inattendue à tous les points de vue !

J’adore le personnage de Jubilé et ce, depuis sa première apparition parmi les X-Men dans le Spécial Strange 69, en 1990. Je ne pouvais donc pas passer à côté de cet album… Et pourtant, j’aurais dû.

On retrouve notre héroïne qui se rend à Bal-Air, chez Hope Lee, sa tante paternelle. Déjà, première nouvelle, je ne savais pas qu’il lui restait de la famille ! Elle en a ras-la-patate du foutoir chez Xavier et va habiter chez cette fameuse tante qu’elle n’a jamais vue et avec qui elle correspond depuis peu. Elle intègre donc un nouveau lycée… Et là, comme dans tout bon lycée américain qui se respecte, on a droit à tous les stéréotypes du genre : le super quarterback, blond bien sûr, et dont Jubilé s’éprend et qui ne semble pas indifférent, la petite copine peste du type qui avec sa suite de poufs s’en prennent à la nouvelle venue, la petite intello qui n’a pas d’amis jusqu’à l’arrivée de la jeune X-Woman,… Je préfère passer sur la suite parce que rien ne nous est épargné.

Vous l’aurez compris, niveau scénario, ça ne casse pas trois pattes à un canard. Très peu d’allusions à sa vie de X-Men. On a une rapide apparition de Wolverine, fan service pur et dur, aucune autre utilité à son inutile présence :un pauvre texte style “désolé p’tiote, j’ai appelé hier pour avoir des news, mais là, pas le temps, faut que je dézingue les vingt ninjas à mes trousses”, autant ne pas l’avoir ajouté dans ces conditions.
Je pensais que c’était un one-shot, mais il n’en est rien puisqu’on n’a pas le fin mot de l’histoire en ce qui concerne le travail de la tante Lee, et la fin est abrupte : une vague happy-end pour un personnage tertiaire. J’ai fait de rapide recherches, y a pas de second tome, heureusement !

Quant aux dessins, ils ne sont pas terribles, très inégaux et aucune planche d’à peu près potable. J’ai une préférence pour ceux de Michael O’Hare, même si par moment Jubilé a les yeux aussi écartés que ceux d’un lézard – nous aurait-elle caché des origines Kree ?
Une grosse déception pour ce comics. Je m’attendais à un peu de fraîcheur, mais on en est loin : Jubilé est fadasse et a perdu toute l’espièglerie qui la caractérisait et me la rendait si attachante. C’est nul 🙁

Challenge Tournoi des 3 Sorciers :
Waddiwasi (Sortilège – 3ème année, revalidation) – Lire trois BD en moins de 24H – 15 points
3/3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *