Yamada Kun & the 7 witches, tome 08 – Miki Yoshikawa

Titre : Yamada Kun & the 7 witches, tome 08
Auteur : Miki Yoshikawa
Éditeur : Delcourt Tonkam
Nombre de pages : 192
Quatrième de couverture : Yamada est le cancre au sale caractère du lycée. Un jour, il embrasse par hasard la meilleure élève de la classe et leurs corps se retrouvent échangés ! Incapables de comprendre ce qu’il s’est passé, ils vont devoir affronter cette nouvelle situation chacun à sa manière. Peu à peu, ils vont comprendre dans le regard des autres que l’idée qu’ils se faisaient l’un de l’autre n’était pas forcément la bonne.

Quelle ne fut pas ma joie de trouver ce huitième tome à la médiathèque ! Il n’y était malheureusement pas le mois dernier et ça m’avait bien embêtée parce que j’avais bien senti qu’on arrive sur un épisode charnière.

En effet,  Yamada et ses acolytes sont en concurrence avec Tamaki pour trouver la septième sorcière et ainsi accéder au si convoité poste de président du conseil des élèves.
Notre héros élabore un plan susceptible de lui permettre de la trouver. J’avoue que c’était du grand n’importe quoi et ne servait pas à grand chose, juste une excuse pour switcher de corps avec Sharaishi… une fois de plus.
Malgré l’inutilité de son plan, il arrive à ses fins et découvre l’identité de la septième sorcière qui est censée être la plus dangereuse. J’ai trouvé son pouvoir risible et je ne suis pas la seule : c’est aussi le cas de Yamada. Sauf que les explications données sur ce qui l’attend ne reflètent qu’une partie de la vérité et quand ça lui tombe dessus, c’est juste trop triste. Ça m’a déprimée… d’une force.

En même temps, ça m’a grandement donné envie de lire la suite. Les possibilités scénaristiques qui s’offrent à la mangaka Miki Yoshikawa sont énormes et j’ai hâte de voir quelle direction elle va prendre.
L’histoire est chouette, si ce n’est le plan pourri de Yamada. L’intrigue m’a beaucoup plu d’autant que c’est un moment très important pour l’avancée du récit.
Les dessins sont toujours aussi beaux et j’ai pris autant de plaisir que d’habitude à m’arrêter et à détailler certaines planches.

J’ai adoré ce huitième tome avec une nette préférence pour les derniers chapitres qui m’ont mise dans tous mes états. Vivement le suivant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *