Le Mystère de Herobrine, tome 1 : Menace sur Zombie-Town – Mark Cheverton

Titre : Menace sur Zombie-Town
Saga : Le Mystère de Herobrine, tome 1
Auteur : Mark Cheverton
Éditeur : Castelmore
Nombre de pages : 378
Quatrième de couverture : Gameknight999 est de retour dans Minecraft… pour sauver sa petite sœur !
Après avoir risqué sa vie face à des Endermen, des ghasts et un terrible dragon, Gameknight999 s’était juré de ne jamais retourner à l’intérieur de Minecraft… jusqu’au jour où sa petite sœur, Monet113, se fait piéger à son tour dans le jeu !
L’Utilisateur-qui-n’en-est-pas-un brise sa promesse et s’embarque alors dans une aventure palpitante et dangereuse. Heureusement, il pourra compter sur l’aide de ses amis Crafter, Hunter et Stitcher pour combattre le redoutable roi zombie Xa-Tul, qui sème terreur et chaos sur son chemin.
Tiens bon, Monet113 ! Gameknight999 revient et il a de nouveaux tours plein son inventaire…

J’ai lu ce premier tome pour l’item éphémère Inferi du challenge Coupe des 4 maisons. J’avais abandonné en catastrophe le roman Alice au pays des zombies, je n’ai donc eu que deux jours pour terminer ce premier tome. J’avoue que même si ça glissait tout seul, en si peu de temps, c’était quand même un peu rude.

Herobrine oblige les zombies à terroriser les PNJ jusqu’à ce qu’intervienne l’Utilisateur-qui-n-en-ai-pas-un Gameknight. Mais ce dernier n’est plus qu’un joueur lambda retourne dans Minecraft comme tout joueur lambda : refuse de risquer à nouveau sa vie en se servant du numériseur. Il retourne voir ses amis PNJ comme un utilisateur normal. Les choses se compliquent quand sa soeur se connecte à l’ordinateur de son père toujours allumé en se servant du numériseur, sans savoir que son frère a laissé tourner un mod zombie. Argh !

Ce n’est pas le premier roman à mettre en scène le personnage de Gameknight, mais ça n’a posé aucun souci : ses aventures précédentes sont expliquées au fil des pages. Du coup, je n’ai pas eu la sensation qu’il me manquait des informations. Et ça, c’est appréciable.
Le point faible est que certains sentiments du héros reviennent en boucle et sont répétitifs à la longue : régulièrement, le personnage se plaint de devoir prendre soin de sa sœur, que son père n’est pas là et que ça devrait être lui qui sauve la peau de Monet, etc. C’est un peu chiant au bout d’un moment.
La plume de l’auteur est agréable et fluide. On a droit à pas mal de descriptions courtes mais malgré tout intéressantes et suffisamment bien dépeintes pour que le lecteur n’ait aucun mal à se l’imaginer.
Les personnages passent bien aussi. J’ai bien aimé Monet et Gameknight. Les villageois m’ont laissée indifférente contrairement aux zombies, surtout les jeunes, que j’ai trouvé étonnamment attachants. J’ai également préféré découvrir Zombie-town et ses alentours, j’ai presque préféré les moments auprès de ces monstres minecraftiens.

Ce n’était pas l’histoire du siècle, mais c’était sympathique, j’ai passé un bon moment.
J’ai bien aimé cette lecture et si mon fils a la suite, je pense la lui emprunter…

Challenge Coupe des 4 maisons :
Inferi (item éphémère du 21 octobre au 3 novembre 2019) – Un livre avec des zombies – 70 points

Pumpkin Autumn Challenge :
Automne Frissonnant – Les freaks, c’est chic ! (Monstres)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *