L’échappée belle – Anna Gavalda

Titre : L’échappée belle
Auteur : Anna Gavalda
Éditeur : La Dilettante
Format : E-book
Nombre de pages : 164
Quatrième de couverture : Simon, Garance et Lola, trois frères et sœurs devenus grands (vieux ?), s’enfuient d’un mariage de famille qui s’annonce particulièrement éprouvant pour aller rejoindre Vincent, le petit dernier, devenu guide saisonnier d’un château perdu au fin fond de la campagne tourangelle. Oubliant pour quelques heures marmaille, conjoint, divorce, soucis et mondanités, ils vont s’offrir une dernière vraie belle journée d’enfance volée à leur vie d’adultes.

Mince, j’ai complètement zappé d’écrire ma chronique sur ce petit roman que j’ai pourtant terminé il y a deux jours.
Je n’avais aucune attente quand je l’ai commencé et j’ai passé un très bon moment en le lisant… De là à y voir une corrélation entre espoir et résultat…

Garance est cherchée par son frère aîné Simon et sa belle-sœur Carine avec qui ce n’est pas le grand amour. Tous trois se rendent au mariage d’une cousine, il me semble que c’est une cousine (je sors d’une grosse migraine et je n’ai pas les idées très claires). Au passage, ils récupèrent leur sœur, Lola, fraîchement divorcée. Une fois arrivés sur les lieux de la noce, les trois membres de la fratrie n’ont pas le courage d’assister à la cérémonie, d’autant qu’il manque leur frère, Vincent. Ce dernier n’a pu quitter son château pour l’occasion. Ils décident donc de partir le retrouver.

Les relations humaines sont complexes, on le sait et ce roman ne fait que nous le rappeler davantage. Si les liens qui unissent Garance et ses frères et sœurs sont forts, il est cependant difficile de composer avec les gens extérieurs : ainsi, les rapports entre les deux sœurs de Simon et sa femme, Carine qui n’est pas du monde qu’eux, sont tendues. Le divorce de Lola ne se passe pas bien. La famille retrouvée lors du mariage est d’une froideur à la limite de l’indifférence. Tout est fait pour les faire fuir.

Anna Gavalda a des mots très justes face aux situations dans lesquelles elle place ses héros et j’ai adoré ça. Je me suis retrouvée dans pas mal de réflexions que se fait Garance, ce qui m’a beaucoup touchée et m’a également fait rire.
Je me suis attachée à chacun des membres de cette fratrie soudée malgré la vie qui les a séparés et je suis presque déçue que ce fut si court, si rapide à lire.

Je crois que j’ai fait le tour : j’ai beaucoup aimé, ce fut une lecture plaisante et divertissante.

Challenge Coupe des 4 maisons :
Pétunia (Item éphémère du 21/03 au 04/04) – Un livre dont l’un des personnages principaux porte un nom de fleur (prénom composé et traduction autorisés)80 points

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *