Il était une fois, tome 3 : La princesse au petit pois – Eloisa James

Titre : La princesse au petit pois
Saga : Il était une fois, tome 3
Auteur : Eloisa James
Éditeur : J’ai Lu
Format : E-book
Nombre de pages : 375
Quatrième de couverturePar une nuit d’orage, Olivia Lytton frappe à la porte du duc de Sconce après que sa calèche a versé dans le fossé. Sublime apparition : ses longs cheveux dénoués ruissellent, sa robe trempée souligne des courbes somptueuses. Ébloui, Quin ne peut s’empêcher de lui voler un baiser. Lui le mathématicien de génie imperméable aux émotions s’embrase soudain pour cette femme au franc-parler déconcertant et au langage fleuri. Aurait-il enfin trouvé sa duchesse ? Mais n’est-il pas déjà fiancé ? À la sœur d’Olivia, très précisément ?

Comme vous pouvez le constater (ou pas) je lis très peu de romance principalement parce que cela n’affute pas mon imagination et que je m’y ennuie. Pourtant, parmi les rares romans lus de cette catégorie, j’aime bien la saga Il était une fois d’Eloisa James, du moins j’ai apprécié les deux premiers. Beaucoup moins celui-ci.

Olivia Lytton, jeune fille de bonne famille, a été élevée dans le but de devenir duchesse suite à un accord entre son père et le duc de Canterwick. Malheureusement, son fiancé est loin d’être ce qu’on attend d’un futur duc (émotif, rêveur, etc.). Quant à elle, elle n’est pas non plus aussi douce et classe qu’elle devrait l’être, elle est surtout en pleine rébellion, provocatrice dans l’âme faisant fi des bonnes manières. La sœur de l’héroïne, Georgianna a suivi le même apprentissage, mais contrairement à sa sœur, elle se montre parfaite. N’ayant aucun soupirant en raison de son manque de fortune familiale, le duc de Canterwick l’a pistonné auprès de la mère du duc de Sconce. J’avoue que l’histoire ne m’ayant pas plu tant que ça, je n’ai pas fait l’effort de retenir les noms.
Les deux sœurs Lytton sont donc invitées à venir passer quelques jours sur le domaine des Sconce, le but étant de tester Georgianna. Inutile de dire que le duc ne s’éprend pas de la bonne sœur…

L’histoire met beaucoup de temps à s(installer et l’auteure met l’accent sur les règles à suivre dans le beau monde anglais. J’ai trouvé ça long, pompeux et disons-le sans détour : chiant.
Peut-être au final que mon plus gros problème venait du personnage d’Olivia. Elle était assez fade, son côté provocateur me donnait envie de lui trancher la gorge pour la faire taire et ses plaintes constantes sur son physique étaient horripilantes à la longue. J’ai nettement préféré Georgianna qui, sous ses airs de fille parfaite, est bien plus maligne et intéressante qu’Olivia, mais je ne vais pas dire en quoi pour ne pas spoiler.

C’était une lecture assez moyenne dans l’ensemble. Je me suis ennuyée les 70 premiers pour cent, ça traînait en longueur. Et les 30 restants auraient pu être chouette, mais ça a été expédié et bien trop facile pour me plaire.
Bref, je suis un peu déçue.

Challenge Coupe des 4 maisons :
Saule cogneur (Item éphémère du 21/03 au 04/04) – Un livre avec des fleurs ou des plantes sur la couverture30 points

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *