Cauchemars, tome 2 : Dullahan – Sophie Fischer

Titre : Dullahan
Saga : Cauchemars, tome 2
Auteur : Sophie Fischer
Éditeur : Voy'[el]
Nombre de pages : 310
Quatrième de couverture : Niamh continue de partager son temps entre ses études et son travail auprès de Mr Mardling, le médium. Lorsqu’elle décide de retourner à Cork où elle n’était pas revenue depuis la mort de son père (afin de vérifier si ce dernier hante toujours la maison familiale), elle se retrouve mêlée à une bien étrange affaire concernant des suicides en série. Avec l’aide de Ian et de Jack, elle se lance à corps perdu dans cette nouvelle enquête qui la voit affronter un nouveau Cauchemar : le Cavalier sans tête !

J’attendais avec impatience de pouvoir commencer cette lecture en plein milieu d’Halloween. Bon, finalement, ça n’a pas été possible : ayant participé à la Japan Addict Z tout le week-end, je n’ai pas réussi à lire la moindre page. Mais je m’en suis donnée à cœur joie cette semaine.
Honnêtement, je ne me souvenais que globalement du premier, plus de l’ambiance que des détails. Mais le roman est bien fait donc au fil des pages, les points importants me sont revenus en mémoire.

Niamh est toujours l’assistante de Mr Mardling. Maintenant qu’elle connaît un peu mieux le métier de médium et apprend à maîtriser ses dons, elle décide de retourner dans la maison de son enfance : avant que sa mère ne vende leur habitat, son père décédé venait lui rendre visite. Son fantôme est-il toujours là ou son esprit a-t-il rejoint l’autre côté ?
Elle se rend à Cork avec Ian et Jack pour en avoir le cœur net. Elle va devoir attendre pour obtenir une réponse parce qu’un autre Cauchemar hante la ville : Dullahan, le cavalier sans tête.

J’ai aimé retrouver Niamh et surtout l’ambiance d’Halloween, le royaume de Jack O’Lantern. J’avoue que les rêves sont meilleurs passages de ce roman… en tout cas, ce sont mes préférés. Ce n’est pas que le reste n’était pas intéressant, mais il n’y avait pas ou peu de surprise : j’ai compris assez vite l’identité de Dullahan, deviné le lieu auquel il est attaché et qui est le Marchand de Sable bien avant que son nom ne soit prononcé.
Malheureusement, pas mal de questions restent en suspens… j’espère qu’on aura quelques réponses dans le prochain.

Cette fois, Mr Mardling n’est pas trop présent – il a ses propres problèmes qu’on devrait découvrir dans le trois -, donc Niamh doit se débrouiller seule… enfin non, elle reçoit l’aide de Jack qui n’est pas aussi mauvais que ce que j’imaginais et de Ian qui est absent la plupart du temps, à se demander pourquoi il l’a accompagnée.
La relation entre Niamh et Jack m’a laissée perplexe. Je suis partagée : je la trouve un brin malsaine, parce que le Cauchemar est pervers et sadique, mais elle s’assainit petit à petit parce que le comportement de Jack change progressivement au fil des pages, je soupçonne une réminiscence de son passé.

J’ai beaucoup aimé cette lecture et il est certain que je lirai le troisième l’an prochain.

Automne douceur de vivre
Its just a bunch of Hocus (Halloween/ Samain/ Automne)

Coupe des 4 maisons :
Canon de Chudley (3ème année) – un livre dont le héros ou l’héroïne est roux.sse30 points

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.