Mercy Thompson, tome 10 : L’épreuve du silence – Patricia Briggs

Titre : L’épreuve du silence
Saga : Mercy Thompson, tome 10
Auteur : Patricia Briggs
Éditeur : Milady
Nombre de pages : 471
Quatrième de couverture : Enlevée et retenue en otage par l’un des plus puissants vampires au monde, Mercy parvient à échapper de justesse à son ravisseur. Seule et désarmée au beau milieu de l’Europe, à des milliers de kilomètres des siens et entourée d’ennemis potentiels, Mercy doit à tout prix parvenir à nouer de nouvelles alliances pour éviter de déclencher la guerre qui gronde entre loups-garous et vampires. Car des magies anciennes sont à l’œuvre, prêtes à dresser les meutes les unes contre les autres et déchaîner le chaos. Et au cœur de la cité millénaire de Prague, les fantômes rôdent…

Dans ce tome 10, la narration est différente des premiers tomes et tout aussi étrange que dans le neuvième… voire même plus, et ce, pour plusieurs raisons.
Il y a deux narrateurs : Mercy qui, comme d’habitude, nous raconte son aventure à la première personne et un narrateur extérieur qui nous décrit le périple d’Adam à la troisième personne.
La timeline est décalée : notre héroïne a quelques heures d’avance sur son époux.

Cet épisode débute aux États-Unis, mais se poursuit assez rapidement en Europe… plus exactement à Milan puis à Prague (je ne voulais pas nommer la seconde ville, mais puisque c’est révélé dans la quatrième de couverture…).
Alors que Mercy rentrait de ses courses, sa voiture a été percutée par un poids lourd. Une mise en scène permettant de l’enlever. Le coupable est Bonarata, le vampire le plus puissant d’Europe, ancien amant de Marsilia. Entre la vie et la mort, elle est déportée à Milan pour y être sauvée. Puis elle est enfermée, mais parvient à s’échapper et à rejoindre Prague en se cachant dans la soute à bagages d’un bus.

Dans le même temps, à quelques heures près, Adam arrive sur les lieux de l’accident, constate, impuissant, que sa femme n’est plus là et que la quantité de sang qu’elle a perdu n’augure rien de bon. C’est alors que Marsilia le contacte pour le prévenir que son ancien amant compte enlever soit un membre de son essaim, soit un de la meute des loups-garous du bassin du Colombia. Avertissement qui vient un peu tard. Ni une ni deux, Adam monte une coalition pour se rendre à Milan et négocier avec Bonarata, après tout, c’est bien la raison qui a poussé le vampire à enlever Mercy – bon, ok, c’est vraiment une excuse pourrie qui tient moyennement la route et c’est la seule chose qui m’a fait tiquer… heureusement, à la fin, tout est expliqué et ça en devient presque cohérent.

L’équipe d’Adam est intéressante. On pourrait s’attendre à ce qu’il y ait des personnages aussi puissants qu’Aiden ou Zee, mais ce n’est pas le cas et tant mieux ! Avec des alliés trop puissants, l’histoire aurait perdu de son intérêt. Bon, il n’y va pas non plus avec des losers finis, la preuve : Marsilia la reine de l’essaim des Tri Cities, Stefan son ancien bras droit, Larry le roi des Gobelins, Elizaveta la sorcière surpuissante à la solde d’Adam, Honey qui permettra à son Alpha de puiser dans la force des loups-garous et de servir d’appât (j’ai eu peur pour elle), Harry un pilote d’avion Gobelin et Matt un copilote loups-garou soumis qui m’a étonnée de par son comportement.

Une dixième tome passionnant de par ses révélations : le passé de Marsilia et de Stefan, celui de Peter feu-soumis de la meute d’Adam, celui de Gary le demi-frère de Mercy, et celui de Zack, les rapports entre le Marrok et Libor le chef de la meute de Prague, le but immédiat de Coyote et ses conséquences, etc. Il y en a tellement que je ne peux pas tous les citer (d’ailleurs, j’ai déjà dû en oublier).

J’ai adoré cette lecture et chaque interruption était une torture tant je souhaitais savoir comment allaient se terminer les négociations avec Bonarata.

Automne douceur de vivre 
J’ai un dragon et j’hésiterai pas à faire feu ! (Humour/ Illustré/ Anthropomorphisme/ Animaux)

Coupe des 4 maisons :
Ratatinage (chasse aux potions) – un livre de poche40 points

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.