Rando Ribeauvillé les Trois Châteaux

Hier, nous avons fait une randonnée partant de Ribeauvillé, montant dans la montagne vers les trois châteaux: le Girsberg, St Ulrich et le Haut Ribeaupierre. C’était plus long que la rando de l’année dernière: 13 kg en tout au lieu de 11 (et surement plus avec les détours qu’on a pris, l’exploration des châteaux, les montées et descente des escaliers, etc…). On a commencé par la montée la plus ardue qui a fait 1/3 du parcours et qui nous a pris le plus de temps. La grimpette était vraiment difficile, j’ai bien cru que je n’allais jamais y arriver… Non pas que de passer plusieurs heures à marcher en forêt ou en montagne m’est malaisé mais lorsque tu dois tirer une petiote de 4 ans derrière toi, l’aider à grimper les pentes plus ou moins raides, la retenir quand elle glisse, surveiller et anticiper chacun de ses pas pour prévenir toutes chutes, l’aider à trouver son propre équilibre tout en conservant le tien… ce n’est pas évident du tout, c’est même fatigant au possible. Mais j’avoue que je n’ai pas vraiment à me plaindre, la journée était quand même bien agréable.

Comme l’an dernier, nous n’avons pas beaucoup vu les plus grands qui marchaient en tête pour la plupart, une presque demie-journée de repos ^^. Les paysages étaient vraiment jolis comme tout. Le temps était avec nous: soleil toute la matinée, l’après-midi, ça s’est un peu couvert, nous avons craint une averse et que le vent ne se lève, mais la chance était avec nous, et lorsque nous avons quitté les sentiers boisés de notre randonnée pour revenir à la ville, le soleil était à nouveau au rendez-vous. Bref, malgré les difficultés du début, le bilan est plus que positif, j’ai vraiment apprécié cette marche, le fait de devoir avancer quoiqu’il arrive, de devoir se dépasser et continuer alors que notre fatigue nous crie d’arrêter, c’est chouette, une fatigue saine… Je crois que mon moment préféré a surement été le repas du midi: perchés au haut de la tour du St Ulrich, une partie verdoyante, l’autre rocailleuse, un contraste sympathique. Certes, ça nous a quand même demandé un certain degrés de concentration: les petiots grimpant sur les remparts et se rapprochant un peu trop du vide, la puce qui une fois en haut me regarde avec ses grands yeux: “maman, pipi” -_-‘ Bon, on peut redescendre… Tu pouvais pas le dire avant! Grrrrr! Mais le repos était bien mérité et bien apprécié, surtout, autant que le café qui a suivi cette courte pause.

Le soir, ça aurait du être dur, mais même pas. J’ai fait du ménage, préparé le repas, et on s’est regardé Kung Fu Panda en famille. Les petits étaient super contents de leur journée, tellement qu’ils ont eu un mal de chien à s’endormir, ce qui n’a honnêtement pas été mon cas. et j’ai dormi toute la nuit comme un loir. Étonnamment, aujourd’hui, je ne suis pas trop fatiguée, les cuisses sont un peu douloureuses et le bas du dos aussi, mais dans l’ensemble, ça va, je m’attendais à pire. Les petiots me semblaient avoir la forme, mais comme ils chouinent pour un rien, ils ne le sont pas. Le chat est fou de joie qu’on soit là, il me suit partout et me colle, réclame des câlins en râlant… Pllfff… Poils partout, jusque dans la bouche ><” (Chat, mets ton cul ailleurs que devant mon écran! Grrrr) J’espère qu’on continuera à faire ce genre de sorties une fois par an minimum, ce sont vraiment des moments que j’apprécie, même si on se fait littéralement dévoré par les moustiques (ne parlons pas des tiques ><“). Vivement la prochaine marche!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *