Sortie de l’école maternelle au château de Pourtalès

Lundi, j’ai accompagné la classe de ma fille pour la sortie de toute l’école au château de Pourtalès. Ça commençait assez mal, l’enseignante d’allemand n’était pas là, du coup, le remplaçant des écoles a dû prendre la classe à l’arrache sans connaître les élèves ni sans rien avoir préparé de la sortie, puisque ce n’était pas prévu. On a donc principalement suivi la classe de français. Les moyens étaient assez désorganisés et brouillon. Pas grand chose à dire là dessus. Donc la sortie n’était certes pas ce qu’elle devait être, mais pas grave, je misais pas mal sur le fait de la pause repas pour que les enfants s’amusent et passent un bon moment en me disant que la prochaine sortie ou j’accompagnerai, je ferai des recherches et j’étudierai le thème des sorties histoire de pouvoir intéresser les gosses.

Malheureusement, la pause repas n’a pas été ce qu’elle aurait dû. Certes les enfants ont mangé tranquillement et le plus gros de leur repas, puis ils ont été joué près de l’arbre… Et là, catastrophe. Un enfant qui pleure à un endroit Un second un peu plus loin. Puis un troisième. Un quatrième. Et là, c’était pire qu’un film d’horreur. Des guêpes partout. Les enfants ont écrasé un nid de guêpes enfouis dans la terre. Et encore, on a eu de la chance: seul un grand a été piqué, 4 moyens (à plusieurs endroits, jusque 5 piqures pour une petite) et un adulte. On a pris les enfants super vite et les avons poussé le plus vite possible loin des guêpes. J’ai accompagné des enfants jusqu’au coin sûr, et là, je regarde le pantalon d’une petite fille: une guêpe collée dessus, je la dégage, je vérifie le haut du pantalon, une guêpe rentrait dans son slip… On la vire vitesse grand V, mais la pauvre puce a quand même eu droit à 4 piqures en tout et pour tout… c’est là que je me félicite d’avoir interdit à ma fille d’aller jouer tant qu’elle n’avait pas fini son repas. Et pendant que les parents accompagnateurs vérifiaient qu’il n’y avait plus de guêpes dans les  habits, je suis retournée avec les enseignants au milieu des insectes en colère pour récupérer les sacs et vestes, à les secouer pour éviter les intrus, etc… Un vrai cauchemar, en 4 ans, c’est la pire sortie à laquelle j’ai assisté…

Heureusement, aucun n’a mal réagi, si ce n’est que la plupart a pleuré le reste de l’après-midi, compréhensible, ça fait tellement mal de ce que je m’en souviens et les piqués l’ont tous été en plusieurs endroits. Seuls deux ont vu leur main gonfler un peu. Donc on doit s’estimer heureux, les dégâts n’ont été que minimes, ce qui ne me console pas vraiment. Les non-blessés n’ont pas été traumatisé, et ils parlent encore des arbres qui avaient des oreilles. Donc ça n’a pas été si catastrophique que cela, même si j’ai mis deux jours à m’en remettre… :S

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *