Sapin de Noël

L’arbre de Noël a été mentionné pour la première fois en Alsace, à Sélestat en 1521, dans un livre de compte. Il semblerait que ses origines païennes remontent à bien plus loin, alors quand, comment, pourquoi? Les explications pullulent et varient. Je ne m’étendrais donc pas sur la question… Je sais en effet qu’en Alsace, les origines en sont lointaines, seulement, à l’époque, afin de gagner de la place, le sapin était accroché au plafond, tête vers le bas, généralement au dessus d’une table ou l’on y accrochait des pommes et des raisins…

Actuellement, les sapins sont le plus souvent pied en bas, tête en haut, même si j’ai vu, en farfouillant qu’on arrive à trouver sans trop de difficulté des “sapins à l’envers”. On trouve les vrais sapins, des épicéas qu’on élève et fait pousser dans des plantations dans le seul but de les couper et les vendre pour les fêtes. J’avoue que quant à cette pratique, je suis assez partagée: j’ai mon côté traditionnel qui parle et qui se bat avec mon côté écologique (tuer des arbres juste pour un côté esthétique qui ne dure qu’un mois, c’est de la torture). Mais pour le moment, c’est mon côté traditionnel qui l’emporte pour la simple et bonne raison qu’ayant des enfants, j’ai envie qu’ils ressentent les même sensations que moi petite: les fêtes de Noël et sa préparation ne font pas que se voir, ça se sent, c’est marqué par des odeurs: odeurs de petits gâteaux qui cuisent, odeur de chocolat chaud ou celle du chocolat en poudre lorsque tu fais des truffes-maison, ou même l’odeur de pin qui se dégage du sapin (et c’est sûrement le souvenir le plus présent que j’en garde). Cet odorat, je l’ai en partie perdu avec l’âge, je le sens toujours, mais ça n’emplit pas autant mes narines qu’enfant.
Alors j’attendrai que mes gamins aient atteint l’adolescence et qu’ils aient comme 90% des adultes, un odorat hypo-développé, et à ce moment là, je satisferai mon côté écolo et achèterai un joli sapin artificiel! :p

J’aurai aimé développer davantage le sujet, notamment le côté historique itou, mais j’avoue qu’étant bien prise, je préfère me glisser sous une couette bien chaude et me reposer.
Allez, une petite chanson pour la route (bon, je ne vais pas faire très original pour les raisons citées plus haut et puis je préfère mettre une chanson que les petits et moi connaissons et chantons souvent):

Mon beau Sapin

Mon beau sapin
Roi des forêts
Que j’aime ta verdure!
Quand, par l’hiver,
Bois et guérets
Sont dépouillés
De leurs attraits
Mon beau sapin
Roi des forêts
Tu gardes ta parure.

Toi que Noël
Planta chez nous
Au saint anniversaire,
Joli sapin
Comme ils sont doux
Et tes bonbons et tes joujoux!

Toi que Noël
Planta chez nous
Tout brillant
De lumière

Mon beau sapin
Tes verts sommets
Et leur fidèle ombrage
De la foi qui ne ment jamais
De la constance et de la paix

Mon beau sapin
Tes verts sommets
M’offrent la douce image.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *