Fullmetal Alchemist – Hiromu Arakawa

Fullmetal Alchemist tome 1Titre: Fullmetal Alchemist 1
Auteur: Hiromu Arakawa
Éditeur: Kurokawa
Nombre de pages: 184
Résumé:
En voulant ressusciter leur mère, Edward et Alphonse Elric vont utiliser une technique interdite relevant du domaine de l’alchimie : la transmutation humaine. Seulement, l’expérience va mal tourner : Edward perd un bras et une jambe et Alphonse son corps, son esprit se retrouvant prisonnier d’une armure. Devenu un alchimiste d’Etat, Edward, surnommé “fullmetal alchemist”, se lance, avec l’aide de son frère, à la recherche de la pierre philosophale, leur seule chance de retrouver leur état initial. Ils commencent à enquêter sur un étrange homme, “le fondateur” qui passe pour un faiseur de miracles…

Ça fait longtemps que je devais commencer cette série, tout le monde autour de moi ne cessait de me dire depuis des années à quel point elle était bien. Je l’ai lu pour le baby challenge manga Livraddict et j’en suis bien aise. Je redoutais grandement cette lecture de peur d’être déçue. Finalement, j’ai passé un bon moment. J’ai bien rigolé, ce n’est pas du tout prise de tête, loin de là.
L’histoire n’est pas particulièrement originale, mais ça se laisse lire aisément. J’aime bien le principe de l’équivalence sur lequel repose tous les pouvoirs des alchimistes. Je ne sais pas si par la suite ce sera davantage développé, mais si c’était le cas, ça ne pourrait rendre la série que mieux.
Fullmetal alchemist 1.2
Les dessins sont relativement beaux sans être extraordinaires.
J’ai bien apprécié les personnages: Edward est certes très fort, mais il ne se prend au sérieux que lorsque cela devient vraiment dangereux, il tente de passer pour un abruti fini mais ne trompe que les idiots; Al, son frère, est pour le moment plus attachant, un homme dans un corps vide de ferraille, je le trouve plus humain que son frangin.
Quant aux histoires, elles sont relativement courtes, ont un début et, en un ou deux chapitres, une fin. Un fil conducteur apparait dès le début avec notamment l’apparition de ceux qui pourraient bien être les super-méchants et il est plus que probable qu’on les retrouve au moins un peu dans chaque volume. Sans compter la venue sur la fin des autres alchimistes, de leur “caste”, bref, de personnages secondaires, quoi !

Ayant passé un bon moment, je pense que je lirai la suite et peut-être même que je prendrai le temps de regarder les animés.

Je passe à 11/20.
LA manga badge

1 réflexion sur « Fullmetal Alchemist – Hiromu Arakawa »

  1. Ah Fullmetal Alchemist ! C’est un manga, et aussi un anime (le premier qui ne suit justement pas le manga) qui me tient vraiment à cœur !

    Le début suit de petites histoires et petit à petit un fil conducteur se dégage jusqu’à prendre la place entièrement dans le récit. Les autres alchimistes paraissent pour l’instant secondaires mais tu verra qu’ils vont vraiment prendre de la place !
    En tout cas moi j’adore parce que c’est un de mes premiers animes, que l’histoire est vraiment bien faite, et que les personnages sont vraiment attachant ! Edward me fait bien rire avec son caractère grognon, Al et adorable, et tout les autres personnages ne sont pas en reste.
    En tout cas si tu a aimé ce début, tu ne pourra qu’aimer la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *