Le Grimoire des dragons – Maryline Weyl

Le Grimoire des Dragons - Maryline WeylTitre: Le Grimoire des dragons
Auteur: Maryline Weyl
Éditeur: Les Petites Vagues
Nombre de pages: 40
Quatrième de couverture:
Les dragons sont-ils totalement imaginaires ou se cachent-ils dans des contrées lointaines ? Je suis partie à leur rencontre, voici ce que j’ai découvert…

Lorsque j’ai vu pour la première fois cet album, j’ai immédiatement craqué pour les illustrations. Je les ai toujours trouvé splendide et maintenant encore.

Le Grimoire se compose en plusieurs parties:
-La première page décrit le métier de cryptozoologue qui est celui de l’illustratrice, Maryline Weyl.
-Les pages qui suivent donnent une description succincte des dragons (leur anatomie, leur caractère, etc…)
-Enfin, la moitié de l’album présente chacune des 10 sortes de dragons rencontrés par l’auteure.

Je vais commencé par ce qui m’a le moins plu: les textes. Je les ai trouvé très superficiel, quelques bonnes idées, mais une mise en place maladroite. Avec la définition en page de garde du cryptozoologue (science des animaux cachés et inconnus), je m’attendais davantage à une étude plus poussée des dragons ; ça n’a pas été le cas ce qui est presque normal étant donné qu’elle n’est pas draconolgue.

Par contre, j’ai adoré la typographie, elle est très jolie et rend super bien avec la mise en page de l’album.
le grimoire des dragons - caractère des dragonsLes illustrations sont magnifiques, étant une grande fan des dragons, j’ai trouvé mon bonheur dans cette œuvre. Ils sont beaux, originaux et les détails graphiques ajoutent à l’esthétisme des planches.
On sent derrière un travail soigné et harmonieux (à chaque dragon, une particularité du décor différente tout en conservant un lien d’une image à l’autre).

Bref, j’ai beaucoup aimé cet album, je le trouve très beau et je suis contente de l’avoir dans ma collection de dragons 🙂

2 réflexions sur « Le Grimoire des dragons – Maryline Weyl »

  1. Si le texte n’est pas à la hauteur, je préfère passer mon tour. Dommage que ce livre n’est pas eu pour seul ambition de montrer de belles images. Quand on veut étudier les dragons, autant le faire jusqu’au bout !

  2. Il est vrai que les textes ne sont pas poussés, ça avait un côté original quand même avec le rapport entre dragons et pierres précieuses. J’ai quand même bien envie d’essayer d’autres albums de cette auteur pour voir si cela a évolué dans les prochains – c’était son premier, ça a peut-être joué 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *