Rebecca Kean, tome 1 : Traquée – Cassandra O’Donnell

Rebecca Kean 1 - Cassandra O'DonnellTitre: Rebecca Kean, tome 1 : Traquée
Auteur: Cassandra O’Donnell
Éditeur: J’ai Lu
Nombre de pages: 474
Résumé: Burlington…nouvelle Angleterre. Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des États unis, bref un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement, parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu’il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs ici que partout ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n’est pas le genre de renseignements fournis par l’office de tourisme. Maudit soit-il…

J’ai lu ce livre dans le cadre du Challenge ABC 2014 organisé sur Livraddict.
Ça faisait un moment que j’entendais parler de cette série, il me fallait un auteur en O et je me suis dit que c’était l’occasion d’essayer cette série, sans compter que ça m’offrait une catégorie différente de mes lectures habituelles: la Bit-Lit.

Finalement, je suis assez mitigée quant à ce livre.
J’ai beaucoup apprécié le style de l’auteur, il est fluide, agréable et rapide à lire.
L’univers présenté n’a rien d’original pour ce genre de prime abord : on y retrouve des vampires, des lycanthropes, des muteurs (changeurs ou autre nom qu’on peut leur donner dans d’autres livres), des démons, des sorciers divers. Pour ces derniers, par contre, j’ai trouvé que les diviser en potionneuses, chamanes et sorcières de guerre, etc… c’était une idée intéressante tout comme l’historique de guerre et paix entre les races surnaturelles. J’ai d’ailleurs trouvé qu’on n’en apprenait pas assez là-dessus à mon goût.
L’histoire en elle-même est vraiment sympathique, je l’ai lu très vite et j’avais vraiment envie d’avancer dans la lecture et de connaître le fin mot de l’histoire même si certaines choses étaient un peu prévisibles mais du coup, l’intérêt portait davantage sur la manière dont la conclusion était amenée.
J’ai également bien aimé que pour une fois, l’héroïne ait une fille, même si Rebecca Kean est encore jeune, ce n’est pas courant d’avoir un personnage avec ce genre de responsabilité avant même d’avoir commencé le bouquin.

Par contre un point m’a horripilée et c’est la raison principale pour laquelle mon avis reste mitigé : tout le monde est fou amoureux de l’héroïne ou a envie de se la faire, etc… Alors même si ça a une raison surnaturelle ça m’a quand même saoulée et énervée. Si encore elle était la seule femme qu’ils fréquentaient, je comprendrais mais non. La nana parfaite, canon, etc… Ça me rappelle le titre d’un livre “La femme parfaite est une connasse” et ça résume totalement ce que je pense et ressens avec ce personnage.
Du coup, ça a un peu gâché ma lecture parce que si c’est supportable les 250 premières pages, les 200 qui suivent c’en est juste agaçant au possible.

Bref, une lecture mitigée et je suis bien incapable de savoir si j’ai aimé ou non.

Je passe à 9/26
challenge-bannièreABC2014-complet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *