L’infirmerie après les cours, tome 4 – Setona Mizushiro

L'infirmerie après les cours, tome 4 - Setona MizushiroTitre: L’infirmerie après les cours, tome 4
Auteur: Setona Mizushiro
Éditeur: Asuka
Nombre de pages: 192
Quatrième de couverture
: Mashiro, incapable de se résoudre à choisir son sexe, finit par s’abandonner dans les bras de So… Quelles vont être les réactions de Kuréha et de Shinbashi !?
Un récit d’adolescence fantastique et sombre !!

Habituellement, dans cette saga, le récit se compose en deux parties à peu près d’égale importance : l’un dans le monde réel, l’autre dans le monde du rêve où les protagonistes s’affrontent. Là, ce n’est pas le cas. Une grosse majorité de l’histoire se situe dans l’univers concret.

On retrouve Mashiro pris avec ses doutes quant à son sexe puisque le haut de son corps est homme alors qu’à partir de la taille, il/elle est femme ; sachant que le protagoniste se voit habituellement davantage comme un garçon. Par contre, cette fois-ci, malgré ses hésitations, il semble tendre vers son côté féminin et accepte les avances de So. J’ai trouvé que ce volume sonnait bien plus juste que les autres principalement parce que même si Mashiro se targue d’être un homme, ses comportements sont plus qu’ambiguës et plus d’une fois, il réagit davantage comme une jeune fille effarouchée et ce, même s’il tente d’imiter la virilité toute masculine qui lui manque grandement selon moi.
J’aime beaucoup le personnage de So dans ce quatrième tome, je le trouve moins arrogant et il se dévoile un peu plus.
Kuréha m’énerve un peu moins, il faut dire qu’on la voit également moins, ça doit être ça. Quant à Shinbashi, si jusqu’à présent il ne me dérangeait pas, là il me saoule à se mêler de ce qui ne le regarde pas et à fuir avant même d’écouter les explications que Mashiro essaie de lui donner.

L'infirmerie après les cours - So & MashiroComme je le disais au début, on n’est presque pas dans le monde des rêves et ça me va bien, j’ai un peu peur qu’à force on tourne en rond, qu’on s’essouffle et que ça n’avance pas. Pas grand chose à dire sur cette partie si ce n’est qu’on apprend qui est Aï en réalité ce qui ne m’a nullement étonnée, je m’y attendais.

Les dessins sont toujours aussi beaux, rien à redire de ce côté-ci. J’aime les planches dessinées pour les têtes de chapitre, ils mériteraient d’être en couleur. Les détails surtout au niveau des habits sont toujours aussi travaillés. J’aime beaucoup.

Pour ce quatrième tome, c’est un coup de cœur, je l’ai littéralement dévoré. J’y ai retrouvé tous les ingrédients qui m’avaient tellement plu dans le premier tome. J’ai hâte de lire le 5… qui est le dernier tome que je possède T_T

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *