Détectives de contes de fées – Michael Buckley

Les soeurs grimm tome 1Titre: Détectives de contes de fées
Saga: Les sœurs Grimm, tome 1
Auteur: Michael Buckley
Éditeur: Pocket Jeunesse
Nombre de pages: 270
Quatrième de couverture: Pour Daphné et Sabrina Grimm, la vie n’a pas toujours été un conte de fées. Après la mystérieuse disparition de leurs parents, les deux sœurs sont envoyées chez leur grand-mère… qu’elles croyaient morte depuis longtemps ! Et elles ne sont pas au bout de leurs surprises. L’étonnante Mamie Relda leur apprend qu’elles sont les descendantes des célèbres frères Grimm et qu’elles sont chargées d’une mission : maintenir la paix entre les humains et les créatures féeriques. A peine Daphné et Sabrina ont-elles le temps de se remettre de leurs émotions que, déjà, leur première aventure commence : un géant sorti d’on ne sait où menace la ville !

En commençant cette lecture, je m’attendais à une lecture facile, fraîche et pleine de conte de fée. Je n’ai pas été déçue. Relda Grimm, la grand-mère de Sabrina et Daphné, vit à Port-Ferries, ville dans laquelle vivent un certain nombre de personnages issus des contes traditionnels mais pas que… afin de conserver leur identité secrète, ils sont donc obligés de vivre dans la peau d’habitants comme les autres.

Soeurs Grimm - rencontre avec Mamie ReldaJ’ai relativement bien accroché à pratiquement tous les personnages : Sabrina est un peu énervante à toujours vouloir tout diriger et protéger sa petite sœur mais quand elle lâche du leste, elle est plus agréable ; Daphné est particulièrement attachante et pour son jeune âge a compris énormément de chose à la vie ; Relda passe bien ; M. Canis m’a beaucoup plu, j’aime son air impassible ; Puck m’a, dans l’ensemble, laissée indifférente même si par moment, j’ai souri lorsque les filles le manipulent ; Miroir, ô Miroir… trop fort !

L’enquête est rondement menée et le récit est cohérent ; j’ai découvert avant la fin qui était le véritable coupable, le fameux M. Anglais, mais pas avant les 75% et ce n’était qu’une intuition, rien n’indiquait réellement le complice du géant.
L’histoire n’est pas super originale, mais j’adore le monde créé : on finit toujours par nous révéler qui est le personnage entrant en jeu, mais avant cet aveu, on peut s’amuser et essayer de deviner quelle personnalité de conte se trouve face aux fillettes Grimm.

J’ai adoré cette lecture, je l’ai trouvée sympathique et ma puce également. Elle n’a qu’une hâte : que je lui lise les prochains, ce que je compte bien faire dans les mois qui viennent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *