Zootopie

ZootopieTitre: Zootopie
Réalisateur: Byron Howard, Rich Moore, Jared Bush
Année de sortie: 2016
Durée: 1h48
Synopsis: Zootopie est une ville qui ne ressemble à aucune autre : seuls les animaux y habitent ! On y trouve des quartiers résidentiels élégants comme le très chic Sahara Square, et d’autres moins hospitaliers comme le glacial Tundratown. Dans cette incroyable métropole, chaque espèce animale cohabite avec les autres. Qu’on soit un immense éléphant ou une minuscule souris, tout le monde a sa place à Zootopie ! Lorsque Judy Hopps fait son entrée dans la police, elle découvre qu’il est bien difficile de s’imposer chez les gros durs en uniforme, surtout quand on est une adorable lapine. Bien décidée à faire ses preuves, Judy s’attaque à une épineuse affaire, même si cela l’oblige à faire équipe avec Nick Wilde, un renard à la langue bien pendue et véritable virtuose de l’arnaque … 

Aller voir ce film a été compliqué. Déjà notre emploi du temps ne nous permettait qu’un seul créneau, celui de 20h, et puis, on y a été en famille élargie, donc gérer le planning de 4 personnes, c’est parfois un casse-tête mais là, on était 9… Bref, après moult péripéties et diverses annulations, on y est parvenu ! Pfiou !
Je n’avais vu aucune bande-annonce, j’avais bien vaguement entendu parler des paresseux, d’un renard mais sans plus. Du coup, ça a été une réelle surprise comme je les aime.

zootopie-Judy et Nick dans le centre nudisteJ’ai adoré ce film d’animation, pour moi, il avait des airs d’anciens Disney en nettement plus moderne quand même : un petit air de Robin des Bois et de Le Livre de la jungle de par les personnages et l’ambiance, sans les chansons. Il faut bien le dire, à part les chants de Shakira, rien ! C’est surprenant et bien agréable, ça a autant de charme si ce n’est plus qu’un Disney traditionnel.
Les décors sont splendides, l’animation aussi. Certaines scènes sont justes magnifiques notamment celle ou Judy arrive à Zootopie lorsque la pluie s’écrase sur le hublot du train, j’ai rarement vu des effets de cette qualité.
On y retrouve des thèmes forts, ceux qui m’ont particulièrement marquée :
-le rêve et sa réussite même si ce n’est pas évident, avec de la volonté et une bonne dose d’intelligence comme Judy, on peut y parvenir (mouais, si seulement c’était aussi simple !)
-mais également l’échec, le rejet et ses conséquences sur toute une vie
-le danger des préjugés
Il y en avait bien d’autres mais ce serait long à énumérer.

zootopie - la villeJ’ai particulièrement aimé la relation entre Nick et Judy, ça m’a fait pensé à Brisby et le secret de Nimh (un film que j’ai toujours adoré rien que pour les rapports d’amitié qui s’y nouent entre Mme Brisby et Jeremy). Même si dès le début, on sait parfaitement comment ça va évoluer entre eux, ce n’en est pas moins touchant; ils sont attachants et forment un super duo.
Pour les autres personnages, je n’ai pas trop accroché : les paresseux sont ridiculement drôles, l’agent d’accueil Clawhauser est particulièrement stéréotypé, Mr Big lol, le chef Bogo également jusqu’à ce que Judy parviennent à faire ses preuves grâce à l’aide de l’adjointe au maire qui m’énervait de par sa passivité et gentillesse extrême -mais pour Bogo, je lui pardonne, j’ai bien aimé au final surtout sa façon de danser, trop fort !

Zootopie - en route pour rencrontrer Mr BigOn a adoré Zootopie, il est touchant, super drôle, des décors ravissants, une ambiance à la fois sombre et amusante parfaitement géré, des personnages hauts en couleurs à plusieurs facettes, des phrases cultes et pas mal d’allusion à d’autres citations connues.
Une grande réussite.

2 réflexions sur « Zootopie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *