Miss Peregrine et les enfants particuliers

miss-peregrine-et-les-enfants-particuliersTitre: Miss Peregrine et les enfants particuliers
Réalisateur: Tim Burton
Casting: Eva Green, Asa Butterfield, Samuel L. Jackson, Ella Purnell,…
Date de sortie: 05 octobre 2016
Genre: Fantastique
Synopsis: À la mort de son grand-père, Jacob découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux qui le mène dans un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Mais le mystère et le danger s’amplifient quand il apprend à connaître les résidents, leurs étranges pouvoirs …  et leurs puissants ennemis. Finalement, Jacob découvre que seule sa propre “particularité” peut sauver ses nouveaux amis. 

Samedi dernier, j’ai été voir ce film avec Anne du blog Equi’livre. On l’avait prévu depuis un moment, c’est la raison principale qui m’avait poussée à lire le livre le mois dernier (malheureusement, à la fin du premier tome, j’ai été spoilée par les images du film d’un détail qui m’a dérangée mais j’y reviendrai plus tard). On a eu pas mal de difficultés à organiser cette séance – et j’avais fini par me dire que c’était un signe et que ce serait peut-être mieux de ne pas le voir – mais finalement et heureusement surtout, on y est arrivée.

Avant même de le voir, la première chose qui m’a refroidie, c’est le personnage d’Emma et ce, dès que j’ai découvert les images du film en fin de livre. Je n’en dirai pas davantage afin d’éviter les spoilers mais, ceux qui l’ont lu et s’en rappellent comprendront. Heureusement, j’ai adoré la façon dont ses pouvoirs sont développés, c’est presque plus intéressant que dans le roman.
En regardant Miss Peregrine, j’ai forcément comparé avec ce que j’avais lu. Le film est relativement fidèle, si on exclut Emma et l’année où se déroule la boucle. Dans le livre, c’est en 1940 alors que dans le film c’est 1943 – je pense que la raison en est un souci de concordance dans la date des bombardements en Angleterre, 1940 me semblait tôt, il semblerait que c’était davantage à partir de 1942. Ce n’est qu’un détail, mais c’est troublant.
Les explications sur la boucle temporelle sont aussi moins claires mais forcément, c’est plus simple à expliquer dans mille pages que dans deux heures, d’autant qu’il semblerait le film regroupe la trilogie – enfin, je pense puisque le premier tome représente la première moitié du film. Du coup, oui, j’ai en effet été spoilée sur plein de détails T_T

Hormis ces petites différences, ce qui m’a également dérangé, c’est la prestation d’Eva Green. C’est une actrice que je n’aime pas pour différentes raisons : je n’apprécie que moyennement son jeu. Certes, elle est très douée pour prendre un faciès dur mais dès qu’elle sourit, ça sonne horriblement faux (j’avais noté ça dans Dark Shadows, ici, c’est pareil.) D’autant que Miss Peregrine est sévère, elle est de la vieille école et elle demande beaucoup aux enfants particuliers (se tenir correctement, se montrer prudent, etc.), dans le film, elle est tout le temps à leur faire des faux sourires, ça m’a saoulée. Heureusement, ce n’est pas le personnage principal.

miss-peregrine-sourire-fauxLe gros point positif, c’est que c’est Tim Burton qui l’a réalisé et ça se voit, ça se sent : j’ai adoré l’ambiance, visuellement il est magnifique, certaines scènes sont époustouflantes – et je suis ravie de l’avoir vu sur grand écran. Par contre, il n’est pas à voir pour les plus jeunes, je ne laisserai sûrement pas ma fille de 9 ans et demi le voir quant à mon grand de 12 ans et demi, j’hésite, certains passages sont vraiment impressionnant notamment quand Jake voit pour la première fois un Sépulcreux.

J’ai adoré ce film, le plus gros défaut est que je l’ai trouvé beaucoup trop court à mon goût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *