Journal d’un noob, tome 1 : Guerrier – Cube Kid

Titre: Journal d’un noob, tome 1 : Guerrier
Auteur: Cube Kid
Éditeur: 404
Nombre de pages: 304
Quatrième de couvertureLe journal intime hilarant d’un jeune villageois de Minecraft qui veut devenir un guerrier !
” La nuit dernière, j’ai fait un rêve hallucinant. Des villageois avaient formé une armée, et j’en faisais partie. Je fixais des endermen droit dans les yeux.
Je parais la flèche d’un squelette à mains nues.
Je fauchais des zombies comme un fermier récolte des betteraves.
Et pour couronner le tout, j’ai envoyé un creeper dans le ciel avec un seul coup.
Ouaip, voilà le genre de héros que je veux être.
Mais c’était juste un rêve… “
Minus a douze ans, il entre au collège de Minecraftia et il est destiné à devenir fermier, forgeron ou boucher, comme tous les villageois… Mais son rêve à lui est d’être un aventurier et de combattre les monstres qui attaquent sans arrêt le village. Alors quand il apprend que les cinq meilleurs élèves du collège vont pouvoir suivre une formation de guerrier, Minus est bien déterminé à en faire partie. La compétition sera rude, mais Minus est prêt à tout : cette année, plus personne ne le traitera de noob !

Ça fait un moment que je voulais découvrir cette série, principalement parce que mon grand est fan de cette lecture, il le dévore en très peu de temps. Maintenant, j’ai compris pourquoi : ça se lit très très très vite ; non seulement la typographie est grande mais un certain nombre de feuillets comprennent des dessins.
De plus, ce n’est pas de la grande littérature, c’est écrit comme un jeune parlerait… même si je dois bien avouer, à mon grand soulagement, que mes enfants ont quand même plus de vocabulaire que le héros.

On suit donc Minus, un gosse de 12 ans qui est villageois à Minecraftia. Il vit donc une vie ennuyeuse ou il ne se passe pas grand chose – il est tellement passionnant qu’il parvient même à nous barber pendant plusieurs pages sur l’ennui que provoquerait son journal au lecteur que nous sommes… Vu que cette analyse parvient à la fin du livre et que plus de trois cent pages, c’est vraiment une centaine de pages de trop, c’était presque prémonitoire comme réflexion.
La  vie de Minus devient plus intéressante lorsqu’il se voit offrir la possibilité, à lui comme à ses cent cinquante camarades de devenir un vrai guerrier en suivant un apprentissage pour le moins nul dans différents domaines qui servent dans le jeu (architecture, agriculture, commerce, combat, minage et crafting) et ce, s’il parviennent dans les cinq premiers.
Bref, l’histoire n’est vraiment pas terrible et les blagues à l’intérieur sont nulles… Tellement nulles que j’ai presque honte d’avouer que certaines m’ont fait rire 🙁

Le principe de compétition et de cours est sympa, surtout que cela m’a permis de découvrir certains détails en rapport avec l’univers Minecraft, notamment que Herobrine est un méchant alors que je pensais que c’était un héros au même titre que Steve.
En ce qui concerne les dessins, c’est exactement comme le jeu, très carré, très pixelisé également. Ça ne m’a pas donné plus que cela envie de jouer.

En conclusion, je n’ai pas détesté mais je n’ai pas non plus aimé. En même temps, ce n’est pas une déception puisque je m’attendais totalement à ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *