Wonder – R.J. Palacio

Titre: Wonder
Auteure: R.J. Palacio
Éditeur: PKJ
Nombre de pages: 502
Quatrième de couverture« Je m’appelle August.
Je ne me décrirai pas.
Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire.
Né avec une malformation faciale, Auggie n’est jamais allé à l’école.
A présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège…
Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux, malgré tout ?
Ne jugez pas
un livre garçon
à sa couverture son apparence »

En allant chercher un cadeau d’anniversaire à la librairie, semaine dernière, j’ai découvert que ce roman était sorti en poche.Ça fait un moment que je voulais le lire et encore plus depuis l’annonce du film, je n’ai donc pas hésité un seul instant à me le prendre.
Je l’ai dévoré en trois petits jours.
Le roman est découpé en huit parties, et chaque passage est narré par un personnage : plusieurs sont contés par August mais on découvre également la vision qu’en a sa sœur, Via, mais également Jack, Justin ou Miranda.
Les chapitres sont particulièrement courts, je redoutais que cela manque d’intensité mais non, pas du tout. Et ce, probablement en raison du choix de l’auteure de laisser la parole à chacun.

On découvre le monde qui entoure August le temps d’une année scolaire. Ce garçon de dix ans a plusieurs malformations de naissance. Le regard des autres est difficile à vivre pour lui. Jusqu’à présent, en raison de ses nombreuses opérations, il a étudié chez lui avec sa mère mais il grandit et elle a de plus en plus de mal à remplir son rôle de professeur. La décision est prise de le faire entrer au collège. Le directeur fait le maximum pour l’intégrer mais à cet âge, ce n’est pas toujours simple.
Malgré tout, certaines choses changent progressivement… lentement mais sûrement.

Certains passages m’ont mise dans tous mes états, m’ont fait pleurer de tristesse mais aussi de rage, d’exaltation, ou d’angoisse. Tout un flot de sentiments divers que les personnages ont su instiller au fil des pages.
J’ai adoré les protagonistes, j’ai vibré avec chacun d’eux, aussi bien avec August qu’avec les autres. On parcourt l’histoire à travers leurs pensées, on sait ce qu’ils ressentent à chaque événement important, on vit les émotions à travers leurs yeux. Bref, un récit aussi poignant qu’addictif.

C’est un coup de cœur pour cette lecture et j’ai hâte de voir le film afin de découvrir s’il est aussi émouvant.

Challenge Coupe des 4 maisons :
6ème année : Stupefix – un livre qui vous a bouleversé – 60×2 = 120 points

Challenge LEAF : 32/50

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *