Black Butler, tome 13 – Yana Toboso

Titre: Black Butler, tome 13
Auteur: Yana Toboso
Éditeur: Dark Kana
Nombre de pages: 178
Quatrième de couverture“Ordonnez-moi tout ce que bon vous semble, mon petit maître !” Ciel, qui a échappé de justesse à la menace des cadavres en mouvement grâce aux talents à l’épée d’Elizabeth, découvre enfin le secret de la résurrection des morts. Les cheveux blond platine du jeune et bel empereur qui détient la clé du mystère ondulent dans le vent…

Dans le tome précédent, on avait laissé Ciel, Sebastian et Elizabeth qui luttaient contre des zombies et on découvrait que la fiancée du comte de Phantomhive est loin d’être la gentille et douce demoiselle qu’elle paraît. Elle sait se battre et bordel, ce qu’elle déchire.
J’ai trouvé ça terrible, à la fois surprenant et enthousiasmant pour la suite, ça m’a beaucoup plu.
Malheureusement, dans ce treizième tome, elle est très/trop vite mise au placard… c’est vraiment dommage.

Sebastian et Ciel mène l’enquête pour découvrir qui sont les responsables de cette zombification… au passage, on retrouve Undertaker – à ma grande honte, je ne me souviens que peu de lui – j’ai une très bonne excuse : le volume où il apparaît commence à remonter. Bref, j’ai été voir sur le net pour me rafraichir la mémoire et c’est un peu revenu… le mot “pompes funèbres” a suffit. On apprend sa réelle identité et je dois avouer que c’est loin d’être une surprise, c’était couru.

Le gros point fort de ce tome, c’est qu’on a droit à la lanterne cinématique de Sebastian… c’est le moment que j’attendais depuis le début de cette série : la rencontre entre les deux protagonistes et le pacte qu’ils ont fait. Mais ça va plus loin, on assiste à leur vie commune au début qui ont fait de Sebastian le majordome parfait qu’il est devenu, parce que c’était loin d’être gagné.

En conclusion, si le début m’a laissée froide, le milieu s’annonce bien plus mouvementé et la fin très intéressante. Je finis donc cette lecture sur une note positive : j’ai adoré ce treizième tome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *