A la croisée des mondes, hors-série : Il était une fois dans le Nord – Philip Pullman

Titre: Il était une fois dans le Nord
Saga: A la croisée des mondes, hors-série
Auteur: Philip Pullman
Éditeur: Gallimard jeunesse
Nombre de pages: 95
Quatrième de couverture: Retrouvez l’univers magique de la trilogie A la croisée des mondes dans cet épisode inédit où se rencontrent pour la première fois deux personnages de légende: Lee Scoresby, l’aéronaute texan, et Iorek Byrnison, l’ours en armure. Dans l’atmosphère oppressante d’un port du Grand Nord, où se côtoient aventuriers et marins perdus, ils se liguent tous deux contre l’injustice, scellant ainsi leur amitié. En supplément, des documents authentiques et “Les dangers du Pôle”, un jeu de société avec ses pions et son plateau de jeu.

J’ai lu la saga à la croisée des mondes il y a déjà dix ans et j’avais plus qu’adoré donc quand j’ai vu ce hors-série à la médiathèque qui retraçait la première rencontre de Lee Scoreby et de Iorek Byrnison, je n’ai pas hésité une seule seconde à l’emprunter
Je n’en attendais rien de particulier si ce n’est passer un bon moment et retrouver le plaisir de replonger dans l’univers si particulier des daemons. Ben j’ai été super déçue.

Je découperais le livre en 2 parties :
La première nous retrace l’arrivée en ballon de Lee et de son daemon lapin Hester à Novy Odense. Il a besoin de faire le plein de gaz mais ses moyens financiers étant ce qu’ils sont, il peut seulement rester dans la ville portuaire en attendant de trouver une solution. Ces considérations pécuniaires sont rapidement oubliées et laissent place à des enjeux politiques et industriels.
La seconde partie est celle où Lee rencontre l’ours Iorek, seulement dans le dernier tiers du roman et malheureusement, il est totalement inintéressant, fade.

Je me suis ennuyée lors de cette lecture. Je me souviens que dans la trilogie à la croisée des mondes, Lee ne m’avait déjà pas laissé un souvenir impérissable, mais c’était loin d’être le cas de l’ours à qui je m’étais attachée. Je pensais qu’il en serait de même là… Ben non.
D’ailleurs je n’ai apprécié aucun personnage.
Il n’y a eu que deux passages que j’ai à peu près appréciés : lorsque Lee se fait passer pour un avocat, la manière dont il arnaque le responsable des docks est juste grandiose, et lorsque Morton détaille les meurtres qu’il a commis (c’est mon côté psychopathe, ça 😉 ). Ces malheureux deux courts moments n’ont pas suffit à sauver cette lecture que j’ai détestée.

Challenge Tournoi des 3 Sorciers :
Fizwizbiz (Chasse aux sucreries) – Un livre dans lequel une scène se passe en les airs – 40 points

Cold Winter Challenge :
Flocons magiques
– Bonus : 0 points

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *