L’Epouvanteur, tome 06 : Le Sacrifice de l’épouvanteur – Joseph Delaney

Titre: Le Sacrifice de l’épouvanteur
Saga: L’Epouvanteur, tome 06
Auteur: Joseph Delaney
Éditeur: Bayard
Nombre de pages: 323
Quatrième de couverture: Tom Ward, apprenti épouvanteur, est censé protéger le comté face à la montée en puissance de l’Obscur.
Or sa mère a besoin de lui en Grèce, le pays où elle est née. L’Ordinn, une redoutable créature, est sur le point de resurgir. Si elle réussit à sortir des profondeurs de la terre, elle ravagera la Grèce, entraînant massacres et destructions.
De retour au comté, la mère de Tom monte donc une expédition. Elle engage les sorcières de Pendle – dont la terrible Grimalkin -, ainsi qu’Alice et l’épouvanteur Bill Arkwright. Seul John Gregory refuse d’y participer.
Changera-t-il d’avis? Quels sacrifices Tom devra-t-il consentir dans cette bataille sans merci contre l’Ordinn, la principale servante du Malin?

Ça fait des semaines que j’essaie de me libérer un créneau pour reprendre cette série que j’adore. Étant donné que cela fait un sacré bout de temps que j’ai lu le 5, je me souvenais certes du gros de l’histoire, mais pas trop des détails donc le début du sixième m’a laissée sans voix, alors que selon ma précédente chronique, une des révélations ne m’a pas surprise, est-ce celle qui m’a étonnée dans ce tome ou une autre ? L’ai-je oublié ou suis-je passé à côté en raison d’une fatigue excessive. Mystère… même si je vote assez pour la seconde raison.

Pour une fois, cette aventure de l’épouvanteur ne se déroule pas dans le Comté, il y commence mais rapidement, le lecteur se retrouve embarqué sur le navire La Céleste avec Tom Ward et sa mère. Oui, vous avez bien lu… Ce roman marque le retour de madame Ward qui est venue chercher de l’aide afin de lutter contre son ennemie de toujours, l’Ordinn, créature de l’obscur qui sévit en Grèce – les descriptions qui sont données de ses méfaits m’ont grandement fait penser à la Chasse Sauvage.
Malheureusement, les pouvoirs de madame Ward sont diminués depuis le réveil du Malin, elle fait donc alliance avec les sorcières de Pendle qui, maintenant qu’elles ont réveillé Satan, le regrettent. Ce n’est pas au goût de monsieur Gregory qui, comme à son habitude, refuse de faire des compromis avec l’obscur, il laisse Thomas choisir sa voie tout en lui signifiant que s’il part, son apprentissage est terminé. Il ne leur reste plus qu’à miser sur Ben Arkwright.

Je mentirai si je disais que je n’ai pas été un peu déçue par cette lecture. Le fait que cela se passe en Grèce, je m’attendais à une atmosphère différente, au moins un peu. Finalement, à part la traversée en bateau, j’ai eu l’impression d’être restée dans le Comté, ce n’était pas aussi dépaysant que l’annonçait le début. Peut-être est-ce dû au fait que le groupe ne fréquente pas les locaux, à part Seilenos, mais là encore, il n’est pas assez présent ni suffisamment “étranger” pour me donner la sensation d’avoir voyagé jusqu’en Grèce. Il y a également les moines de Meteora, malheureusement leur apparition est courte, la mise en ambiance quasi-inexistante. Pour me faire une idée des lieux, j’ai dû aller voir sur le net à quoi ressemblait les monastères.
On a bien quelques créatures nouvelles : les élémentaires, les Ménades. Si ces dernières sont un brin angoissantes dans les premières pages, celles qui suivent sont juste une vaste blague.
Il y a quand même des passages que j’ai appréciés : tout le début, la traversée en mer, l’arrivée dans l’Ord avec les 13 sacrifiés… Donc ce n’est pas totalement négatif.

Malgré cette petite déception, j’ai bien aimé ce sixième tome et j’ai grande envie de lire le prochain.

Challenge Tournoi des 3 Sorciers :
Croc-en-manche (Quidditch – 4ème année) – Un livre pour lequel vous auriez souhaité une fin différente – 40 points

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *