Yamada Kun & the 7 witches, tome 07 – Miki Yoshikawa

Titre : Yamada Kun & the 7 witches, tome 07
Auteur : Miki Yoshikawa
Éditeur : Delcourt
Nombre de pages : 192
Quatrième de couverture : Yamada est le cancre au sale caractère du lycée. Un jour, il embrasse par hasard la meilleure élève de la classe et leurs corps se retrouvent échangés ! Incapables de comprendre ce qu’il s’est passé, ils vont devoir affronter cette nouvelle situation chacun à sa manière. Peu à peu, ils vont comprendre dans le regard des autres que l’idée qu’ils se faisaient l’un de l’autre n’était pas forcément la bonne.

Le sixième tome s’était terminé sur une révélation prévisible, mais qui était loin des cliffhanger des précédents volumes. Du coup, on commence ce manga par le début d’une “nouvelle aventure” de Yamada et de ses acolytes du club de paranormal.

Maria, la sorcière aux visions prémonitoires, en a assez de ses pouvoirs. Elle demande à Yamada de l’aider à s’en débarrasser sans qu’elle soit renvoyée pour autant du lycée. Le jeune homme demande donc conseil à Noa, la détentrice du second cahier traitant des sorcières. Elle lui annonce qu’il y a un moyen et qu’il doit trouver celui qui est capable de supprimer les dons des sorcières.
Ainsi, on découvre que Yamada n’est pas le seul garçon à avoir une influence sur les pouvoirs.
Ce qui pose pleins de nouvelles questions et relance l’intrigue : Yamada et Tamaki sont-ils réellement des tueurs de sorcières comme le prétend ce dernier ? Qui est la septième sorcière qu’ils sont chargés de retrouver ? Qui sera le nouveau président du comité des élèves ? Qu’a subi la sœur de Miyamura pour être devenue ainsi ?
Et bien d’autres interrogations auxquelles l’auteur répondra probablement dans les prochains volumes.

J’ai lu ce septième tome plus rapidement que les précédents, surtout parce que je ne me suis pas autant attardée sur les dessins : en effet, contrairement aux autres, il y a nettement moins de grandes et jolies planches. Et puis j’ai trouvé que les illustrations sont quand même un peu moins travaillées : les physionomies des personnages moins soignées. C’est mon seul bémol.
Par contre, l’histoire est top. Le fait que l’intrigue soit relancée, c’est vraiment chouette , j’avais peur que cela finisse par s’essouffler…

J’ai hâte de lire le prochain volume. Si l’occasion se présente début du mois d’août, je risque même d’en emprunter plusieurs parce que j’ai très envie d’avancer dans cette saga.
Bref, c’est un coup de cœur pour ce manga.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *