Agatha Raisin enquête, tome 01 : La Quiche fatale – M. C. Beaton

Titre : La Quiche fatale
Saga : Agatha Raisin enquête, tome 01
Auteur : M. C. Beaton
Éditeur : France Loisirs
Nombre de pages : 318
Quatrième de couverture : Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

Ça fait très longtemps que j’entends parler en bien de cette saga policière. J’avoue que je ne sais pas trop quoi en penser.

Agatha Raisin prend sa retraite et après avoir vendu sa boîte de communication, elle s’installe dans un petit village des Cotswolds. Elle a du mal à s’y faire une place et afin de devenir populaire, décide de participer et de gagner le concours de quiches. Mais rien ne se passe comme prévu. Elle se procure une quiche aux épinards et à la fin du concours, elle abandonne son plat au couple organisateur, les Cummings-Browne. Or, le mari en mange et meurt empoisonné.

Je n’ai pas accroché avec le personnage d’Agatha au début, ça passe un peu mieux vers la fin, mais je suis à mille lieues de l’attachement nécessaire pour me donner envie de lire toute la saga… Peut-être le prochain pour éclaircir ces sentiments partagés sur cette bonne femme.
Mon personnage préféré est indéniablement Bill Wong, il est sympathique, prévenant et surtout intelligent, ce qui a manqué à Agatha dans ce premier tome.
Si j’aimais bien Roy dans un premier temps, ce n’est plus le cas par la suite, il prend la grosse tête et a fini par me saouler.

C’était une lecture étrange : au final, l’enquête policière prend peu de place dans l’histoire, du moins, beaucoup moins que l’intégration d’Agatha au sein du village.
Je ne peux pas dire que je me suis ennuyée lors de cette lecture, ça s’est laissé lire, c’était fluide, rapide à lire et sans prise de tête. Malheureusement, c’était loin d’être captivant.
Je lirai le second tome pour voir ce que ça donne, mais ce n’est pas dans mes priorités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *