Le cachot de la sorcière – Joseph Delaney

Titre : Le cachot de la sorcière
Auteur : Joseph Delaney
Illustrateur : Philippe Masson
Éditeur : Bayard Jeunesse
Nombre de pages : 109
Quatrième de couvertureBilly Calder, jeune orphelin de 15 ans, est garde de nuit dans une prison hantée par des fantômes. Un soir, chargé de nourrir un mystérieux prisonnier terrorisant les gardiens, Billy dépose dans sa cellule deux seaux remplis de sang et d’os. Avant qu’il ne puisse ressortir, la porte se referme brusquement, le retenant pris au piège. Billy découvre alors avec terreur le visage du prisonnier.

Quand j’ai vu ce roman à la médiathèque, je n’ai pas hésité une seule seconde à lemprunter parce que l’auteur est Joseph Delaney et je le trouve tellement fort dans l’épouvanteur pour mettre le lecteur dans une ambiance sombre avec des mots si simples qu’il n’y avait pas de raison pour que ce soit différent là.

On découvre Billy, orphelin de 15 ans et apprenti geôlier. Il est transféré dans l’équipe de nuit et découvre les lieux de manière totalement différente : fantômes et autres esprits malins hantent les lieux et la pièce la plus dangereuse est le cachot de la sorcière.

Le début se laisse lire, jusqu’à ce que Billy arrive à la prison et se retrouve face à son chef, Adam Colne. Ce dernier le briefe sur les lieux et les règles, mais même s’il n’hésite pas à mettre l’accent sur les bizarreries de l’endroit afin que le jeune apprenti se montre prudent, il cache des informations, surtout sur le cachot de la sorcière.
Dès le second chapitre, la lecture devient passionnante, je me suis rapidement retrouvé plongée dans l’ambiance angoissante et je n’ai pas réussi à fermer le livre tant que je ne l’avais pas terminé. Heureusement qu’il se lit rapidement. D’ailleurs, j’ai presque trouvé dommage que ce soit si court.
Bien entendu, les images rajoutent au récit et à l’atmosphère sombre du roman, elles ne sont pas forcément nécessaires, mais c’est toujours plaisant de découvrir les héros crayonnés, du moins quand les illustrations sont réussies, ce qui est le cas là.
Un coup de cœur pour cette lecture que j’ai dévorée.

Challenge Coupe des 4 maisons :
Azkaban (7ème année) – Un livre dont l’histoire se passe en prison – 70 points

Pumpkin Autumn Challenge :
Automne Enchanteur – Prenez garde aux souliers pointus… (Sorcière)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *