Les chroniques hérétiques, tome 1 : Les loups d’Uriam – Philippe Tessier

Titre : Les loups d’Uriam
Saga : Les chroniques hérétiques, tome 1
Auteur : Philippe Tessier
Éditeur : Leha
Nombre de pages : 424
Quatrième de couvertureTire-d’Aile vient à la vie dans l’atelier de Maître Saule, magicien particulièrement talentueux. Être de bois et magie, il découvre un monde féerique peuplé de créatures merveilleuses où les sylphes virevoltent dans le vent et où les animaux sont parfois d’éloquents orateurs. Là-bas, lorsque Phénix renaît de ses cendres et embrase le ciel le matin venu, les lunes plongent dans les profondeurs de la terre.
Mais les luttes de pouvoir et le destin forcent Tire-d’Aile à fuir, accompagné de son araignée de cristal et de la flamme de son foyer. Dans les villes fourmillantes, les forêts enchantées, les plaines des licornes, les tours immenses et les champs de bataille, ils lieront leur histoire à celle du monde.

Dans un premier temps, je tenais à remercier Masse Critique Babelio ainsi que les éditions Leha pour la confiance qu’ils m’ont accordée en acceptant ce partenariat.
Hormis la couverture que je trouve sympathique, c’est surtout le résumé qui m’a attirée.

Tire-d’Aile est un pantin de bois vivant. Alors là, je vous entends penser haut et fort à Pinocchio… Oui mais non, il en est loin : il a été créé par maître Saule avec des attributs beaucoup plus intéressants qu’un nez qui s’allonge quand il ment, des pouvoirs qu’on découvre au fil des pages.
Quand son créateur est capturé par les hommes de Tyr Ashen, notre jeune héros (il vient à peine de naître au début de l’histoire) se voit contraint de fuir, accompagné d’une araignée de cristal et d’une flamme vivante dont il doit veiller. Ils partent donc à la recherche des loups d’Uriam qui les protégeront. En chemin, ils rencontrent différents personnages, notamment le loup blanc Nacre, et certains les accompagneront dans leur quête.

La quatrième de couverture annonçait un monde fabuleusement féerique – ce qui est le cas entre les différentes fées, les élémentaires, les loups et leurs ancêtres, les growls… Et j’en passe, ils sont bien trop nombreux pour tous les lister…
Le souci en ce qui me concerne est que j’ai trouvé que c’était beaucoup trop. Trop de créatures, trop de détails essentiels perdus au milieu d’autres moins importants, trop de féeries. Pourtant il y a des passages imagés magnifiques au niveau des descriptions : j’aime beaucoup les paragraphes où la nuit est décrite, où la Dame de la nuit fait son apparition, quand les dragons buveurs de nuit, etc.

Mais malgré tout le plaisir que ces moments m’ont apporté, ça ne m’a pas passionnée et c’est probablement le drame de cette lecture.
L’auteur a une plume agréable mais elle ne m’a pas fait vibrer, pas même lors des combats.
L’univers est intéressant bien que trop dense à mon goût, mais je n’ai pas accroché. Quand j’ouvrais mon livre, je pouvais sans problème avancer dans ma lecture. Malheureusement, quand ce roman était fermé, je n’avais aucune envie de savoir ce qui allait arriver à Tire-d’Aile et ses acolytes. Ça a rendu cette lecture longue.
J’ai adoré malgré tout certains passages : la rencontre avec Nacre, même s’il se contredit souvent au début (peut-être après aussi, mais j’y ai moins fait attention le connaissant mieux), quand le loup blanc invoque ses ancêtres, lorsque Tire-d’Aile est chez maître Vélone ou quand le dragon Aurkaar se perd dans son souvenir avec Myria. Mais là encore, je n’étais scotchée au récit comme j’aurais voulu l’être.

Je pense que la raison pour laquelle je n’ai pas accroché à cette histoire est que je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. Le pantin se pose bien quelques questions sur ce qu’il est, d’autres s’interroge également sur ce qu’il est, ça le rend plus humain, mais ça reste trop superficiel pour que je puisse l’apprécier. Pour les personnages qui l’accompagnent, c’est un peu pareil : un peu trop creux.
Un roman qui m’a malheureusement laissée indifférente.

Challenge Coupe des 4 maisons :
Danse endiablée (5ème année) – Un livre avec des dieux ou des démons dans l’histoire – 50 points

Pumpkin Autumn Challenge :
Automne Enchanteur – Misty Day (Dieux/Déesses)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *