Noël sous la couette – Collectif

Titre : Noël sous la couette
Auteur : Collectif
Éditeur : J’ai Lu
Nombre de pages : 249
Quatrième de couvertureRecueil de six nouvelles.
Il s’en passe des choses le soir du réveillon : un jeune loup de la finance retrouve son amour de jeunesse dans un aéroport bloqué par la neige; un flic désenchanté se laisse séduire par sa délicieuse voisine de palier; un obsédé du boulot finit par s’apercevoir que sa collègue a un cœur d’or et les plus belles jambes du monde…
Autant de gens pour qui Noël rimait avec solitude et qui ont trouvé l’Amour au pied du sapin.

Je ne fais peut-être pas le Cold Winter Challenge cette année, mais j’avais très envie de lire un bouquin sur le thème de Noyel. Je sais qu’il n’a pas une très bonne note sur Livraddict, pourtant je m’y suis quand même essayé.
C’est un recueil de six nouvelles. Et je dois dire que je ne m’attendais pas à ce que certaines soient un brin coquines… Si j’avais fait plus attention aux petites lignes sur la couverture, je me serais pas laissé surprendre.

Noël sous la couette – Lori Foster
Parker est policier. Quand il rentre chez lui, il lui arrive souvent de croiser sa voisine, Lily. Elle semble bien plus jeune que lui pourtant, ça n’empêche pas la jeune femme de flirter avec le héros de cette nouvelle. La veille du réveillon, en rentrant, il entend Lily s’engueuler avec un homme. Il intervient et la demoiselle se met en tête de lui tenir compagnie pour les fêtes afin de le remercier.
L’histoire ne casse pas trois pattes à un canard. Ça s’est bien lu jusqu’à la fin, puis après un évènement terriblement prévisible, Parker se transforme totalement : du Grinch, il passe à un être plein de bons sentiments, décide de faire tout ce qu’il détestait lors des fêtes de fin d’année, et ce, au mépris de toutes ses convictions. J’ai trouvé que c’était du n’importe quoi, absolument pas crédible qu’un tel changement s’opère en une nuit et franchement, la chute est nulle.

Le Noël de Claire – Erin Mc Carthy
En rentrant de ses courses de Noël, Claire est aspergé de neige. Frigorifiée, elle décide d’aller chez son frère absent, ça tombe bien elle a la clé, histoire de se doucher et de se changer, empruntant des vêtements à sa belle-sœur. Quelle n’est pas sa surprise quand elle découvre que Justin, le meilleur ami de son frère, pour qui elle a toujours eu le béguin, squatte l’appartement.
Une histoire sans surprise : discussion à la je-t’aime-moi-non-plus, sexe, grande déclaration d’amour, etc. Si ce n’est que je m’attendais à ce que ça s’arrête là, ça aurait été bien, ça se laissait lire… Mais non, il a fallu qu’on se tape une conversation super trop longue après, la leçon de morale du frangin qui finit super content pour eux parce qu’après une pauvre nuit sans avoir vécu ensemble, ils en viennent à planifier leur mariage ! Bref, le genre de truc qui m’exaspère profondément.

Epousez-moi, monsieur le maire ! – Jill Shalvis
Camilla travaille à la mairie. Elle sort avec Edward, enfin si on peut dire ça, et assiste dans les WC à une partie de jambe en l’air entre deux personnes du bureau : aux chaussures, elle croit reconnaître son petit-ami. Quel n’est pas son soulagement quand elle constate que le maire connu pour être un vrai Dom Juan porte les mêmes chaussures ! Assurément, c’est lui qui s’amusait dans les toilettes des femmes. Il lui faudra attendre le lendemain, au bal de Noël, pour apprendre le fin mot de l’histoire.
Enfin une nouvelle avec un vrai scénario ! Pas juste une histoire d’une nuit qui s’éternise, non ! Le récit se déroule sur plusieurs jours, les choses avancent doucement, c’est crédible. En parallèle, il y a une sombre histoire de “corbeau” au sein de la mairie qu’il faut démasquer et le plus souvent, ça passe en priorité sur la bagatelle, comme dans la vraie vie. Et puis j’adore le personnage de Camilla, psychorigide, qui aime garder le contrôle… elle est tellement réaliste que je n’ai pu m’empêcher de m’y attacher.
Sans compter que la plume de l’auteure est très agréable… Un vent de fraîcheur qui m’a donné le sourire.
Bref, j’ai adoré cette nouvelle.

Le plus beau des Noëls – Kathy Love
Robert n’aime pas les fêtes de Noël mais se rend exceptionnellement dans sa famille à Portland pour l’occasion. Malheureusement, suite à une tempête de neige, son avion est immobilisé. Il essaie de louer une voiture, mais il n’y en a plus. Il fait alors du co-voiturage, et l’une des personnes qui l’accompagne n’est autre que son ex petite amie.
Une histoire sans surprise, et prévisible. Je me suis sacrément ennuyée. Seule la morale de l’histoire est sympathique, mais ça tient en une pauvre phrase… Le récit est trop superficiel pour avoir eu un réel impact.

Comment séduire un rabat-joie – Katherine Garbera
Jackson travaille beaucoup, il fait appel à une collègue afin de l’aider à boucler son rapport. Elle répond à sa demande et fait sa part, mais lui fait du chantage : elle refuse de lui donner les chiffres nécessaires à la finalisation de son travail à moins qu’il n’aille dîner avec elle.
Une nouvelle qui m’a prodigieusement ennuyée et surtout totalement laissée indifférente. L’auteure a bien essayé d’être amusante avec les différentes déclinaisons de maître-chanteur, mais c’est tombé à plat en ce qui me concerne.

Un amour au pied du sapin de Kylie Adams
Rachel travaille à mi-temps en tant que barmaid dans un café. À côté, elle fait du théâtre. Lorsqu’un de ses clients acteurs la pousse à auditionner pour sa série, elle n’hésite pas longtemps et, malgré la rude concurrence, passe le casting.
J’ai beaucoup aimé cette nouvelle. Elle n’est pas très originale, mais j’ai apprécié les personnages : Rachel est sympathique et attachante, quant à Chase, il est charmant. Le côté romantique est assez succinct et ça m’a rendu cette histoire d’autant plus intéressante.

En conclusion, c’est un recueil de nouvelles plus que moyen… Deux histoires sympathiques sur six, c’est faible… On n’atteint même pas la moyenne. Ça ne me laissera pas un souvenir impérissable, loin de là.

Challenge Coupe des 4 maisons :
Sombral (Chasse aux animaux fantastique) – Un livre que vous avez commencé avec des préjugés – 40 points

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *